Notes prospectives

La prospective est un outil qui permet d’anticiper l’avenir, d’envisager les futurs possibles. Elle s’appuie sur l’observation et l’étude des tendances lourdes, des incertitudes majeures et des signaux faibles, dans les domaines économique et sociétal. Les thèmes principaux abordés par la prospective sont la révolution numérique, la relation homme-animal et le développement durable.

 

3

Niveau de technicité :
Sommaire

Note prospective filière cheval n°10 - septembre 2020

Note prospective filière cheval n°10 - septembre 2020Une demande de Référendum d’Initiative partagée a été lancée cet été par des chefs d’entreprises du numérique et par des associations de protection des animaux et de l’environnement. Il vise à faire inscrire dans la loi des mesures concernant la condition animale notamment sur l'accès au plein air. Au 14 septembre 2020, le site du référendum répertorie 140 parlementaires soutenant le projet de loi. Un sondage Ifop montre l’adhésion des français aux mesures proposées. Les bâtiments d'élevage des équidés de demain peuvent prendre en compte ces attentes sociétales.

Les rapports et les études prospectives sur les trajectoires pour parvenir à la neutralité thermique en 2050 se succèdent. Elles illustrent toutes le défi que cela représente en terme d’évolutions technologique et sociétale.

L’agriculture, l’élevage et la forêt sont à la fois émetteurs de gaz à effet de serre mais aussi agissent comme puits de carbone en en stockant dans les couverts végétaux et les sols. La filière équidés, notamment par son utilisation des prairies, possède de nombreux atouts verts à faire valoir.

Lire la note

 

Note prospective filière cheval n°9 - mai 2020

Note prospective n°9 - mai 2019Cette neuvième note prospective, publiée en mai 2020, se place dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19. Elle présente les résultats de quatre études prospectives abordant le thème du développement durable.

  • La première propose différents scenarii de sortie de crise sanitaire.
  • La deuxième présente des solutions pour une France neutre en carbone.
  • La troisième rend compte des possibles impacts du changement climatique sur les productions agricoles.
  • La quatrième propose des évolutions possibles de la place de l’agriculture française dans les marchés agricoles et alimentaires.

 

La place de la filière équine au sein de ces études est également interrogée.

 

Note prospective filière cheval n°8 - février 2020

Note prospective N°8 - février 2020Cette huitième note prospective, publiée en février 2020, relaie les présentations des Horse Innovation Talks 2019, organisés par le Comité équestre de Saumur. Ces interventions sont au format TED (Technology, Entertainment and Design), en 12 min, à l’oral et sans support. Elles abordent différents thèmes ayant un impact sur la filière cheval.

 

La question du changement climatique et de son impact sur la filière équine a été abordée. La relation homme-animal a été mise au cœur du débat, via des interventions sur les écuries actives et des écuries en ville. La révolution numérique a été présentée comme un outil pour l’enseignement et le bien-être animal. Enfin, des perspectives pour la filière équine ont été présentées.

 

Note prospective filière cheval n°7 - novembre 2019

Note prospective N°7 - novembre 2019Cette septième note prospective, datant de novembre 2019, propose une réflexion autour de deux domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval. La relation homme-animal est en évolution, comme le montrent les résultats du parti animaliste aux élections européennes.

 

Cette note revient sur l’union entre les associations de la cause animale et certains acteurs de la finance et de l’industrie à travers un rapport de l’Ecole de guerre économique. Elle donne également un aperçu des débats qui se sont tenus au 70ème congrès de la Fédération européenne des sciences animales, ainsi qu’aux Assises de la filière équine 2019, dédiées au bien-être animal.

 

Le développement durable est aussi au cœur des attentes de la société, pour l’agriculture en général et donc pour la filière équine. L’agroécologie est un outil de cette transition, outil dont les enjeux sont présentés dans l’ouvrage « Les mondes de l’agroécologie ». Un numéro spécial d’Alim’agri, le magazine du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, présente la mise en place de la transition écologique en France.

 

Enfin, l’IFCE présente les résultats d’une étude sur les retombées économiques, sociales et environnementales de la compétition du Mondial du Lion.

 

Note prospective filière cheval n°6 - mai 2019

Note prospective N°6 - mai 2019Cette sixième note prospective, publiée en mai 2019, propose une réflexion autour de deux domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

La relation homme-animal est en évolution : la sensibilité animale, la place des animaux sauvages dans la société, la cohabitation avec les animaux et la législation pour les droits des animaux sont autant de thèmes sujets à controverse. Ils ont été abordés pendant le colloque « Nous avec les animaux », organisés au Sénat en mars 2019.

 

Côté développement durable, des études prospectives élaborent des scenarii pour trouver des solutions permettant d’atteindre la neutralité carbone en 2050. L’un des leviers d’action concerne l’occupation des surfaces en herbe, une question clé dans l’élevage équin.

 

Note prospective filière cheval n°5 - février 2019

Note prospective N°5 - février 2019Cette cinquième note prospective, qui date de février 2019, propose une réflexion autour de trois domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

Le baromètre du numérique, paru en décembre 2018, permet de quantifier l’utilisation des outils numériques par les français. Le colloque « L’intelligence artificielle au cœur de l’élevage », quant à lui, montre l’impact des intelligences artificielles dans l’agriculture et l’élevage, à travers les témoignages de différents intervenants.

 

L’innovation en agriculture doit relever le défi du développement durable. Le Conseil Economique, Social et Environnemental a publié des préconisations pour atteindre cet objectif dans son avis de janvier 2019.

 

Enfin, la relation homme-animal est en évolution : face à la position de l’association L214, les académies d’agriculture et vétérinaire de France proposent une approche pragmatique.

 

Note prospective filière cheval n°4 - décembre 2018

Note prospective N°4 - décembre 2018Cette quatrième note prospective, publiée en décembre 2018, propose une réflexion autour de trois domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

La relation homme-animal est en évolution : des travaux scientifiques montrant l’existence d’une conscience chez les animaux, et chez le cheval en particulier, interrogent la réflexion autour de l’éthique et de la place de l’animal dans la société.

 

Le développement durable est au cœur des attentes de la société, pour l’agriculture en général et donc pour la filière équine. Le rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5°C incite les décideurs politiques à prendre des mesures pour limiter les émissions de gaz à effet de serre notamment. L’Institut du développement durable et des relations internationales, dans le cadre du projet TYFA (Ten Years For Agroecology), publie une étude prospective proposant des scenarii pour l’agriculture de demain.

 

Enfin, la révolution numérique, par ses outils, est un acteur présent et futur de la filière équine et du monde agricole en général. Les Hit Saumur ont permis de présenter plusieurs outils et de soulever des questions autour des nouvelles technologies, ainsi que le colloque « Sport et innovations » de l’Observatoire de l’économie du sport.

 

Note prospective filière cheval n°3 - octobre 2018

Note prospective N°3 - octobre 2018Cette troisième note prospective, d’octobre 2018, propose une réflexion autour de trois domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

La révolution numérique, par ses outils, est un acteur présent et futur de la filière équine et du monde agricole en général. Le réseau numérique de l’ACTA et la société ATOS donnent des clés pour utiliser la blockchain en agriculture, tandis que le rapport Villani aborde le thème du big data et de l’intelligence artificielle.

 

La relation homme-animal est en évolution : face aux courants vegan et animaliste, des philosophes et des sociologues se posent la question de ce qui différencie l’homme de l’animal.

 

Enfin, le développement durable est au cœur des attentes de la société, pour l’agriculture en général et donc pour la filière équine. L’agroécologie est une façon d’organiser les territoires de manière à préserver l’environnement et les ressources naturelles. Cette façon d’envisager l’agriculture est une des voies retenues par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation pour réduire l’impact de l’agriculture sur l’environnement.

 

Note prospective filière cheval n°2 - juillet 2018

Note prospective N°2 - juillet 2018Cette deuxième note prospective, en juillet 2018, propose une réflexion autour de deux domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

La révolution numérique, par ses outils, est un acteur présent et futur de la filière équine et du monde agricole en général. L’accès aux données est en cours de règlementation, afin de garantir la sécurité et la transparence lors de la circulation de l’information.

 

Concernant la relation homme-animal, c’est le bien-être, dont l’ANSES a publié une nouvelle définition, qui est au cœur de cette note.

 

Enfin, une synthèse du colloque « Controverse sur l’élevage » présente les principaux résultats du projet ACCEPT (analyse de la controverse sur l’élevage bovin, porcin et avicole).

 

Note prospective filière cheval n°1 - mai 2018

Note prospective N°1 - mai 2018Cette première note prospective, datant de mai 2018, propose une réflexion autour de trois domaines ayant un impact sur l’avenir de la filière cheval.

 

La révolution numérique, par ses outils, est un acteur présent et futur de la filière équine et du monde agricole en général. Le Salon du Cheval d’Angers 2017 et l’IRSTEA (institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture) proposent de nouvelles façons de s’approprier ces outils.

 

La relation homme-animal est en évolution : la place de l’animal change dans l’opinion publique, qui demande une prise en compte du bien-être animal et émet de plus en plus de réserve vis-à-vis de certains modes d’élevage. Le colloque « Elevage et Société » a permis de réfléchir à ces questionnements.

 

Enfin, le développement durable est au cœur des attentes de la société, pour l’agriculture en général et donc pour la filière équine. L’une des actions mise en place est la stratégie nationale bas-carbone, qui définit la marche à suivre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

En savoir plus sur nos auteurs
  • IFCE - Observatoire économique et social du cheval (OESC)
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 21 10 2020
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?