Le pâturage tournant : Combien ça coûte ?

Au pâturage, le cheval sélectionne son alimentation : il laisse des zones rases (surpâturage) et des zones non consommées (refus). Le pâturage tournant est un mode d’exploitation qui optimise l’utilisation de l’herbe : il s’appuie sur la maîtrise de la pousse de l’herbe pour offrir une herbe de qualité (jeune et feuillue) sur une longue période. Cette pratique contribue à diminuer les coûts d’alimentation tout en diminuant les pratiques d’entretien des surfaces.

2

par Charlotte GEYL - | 08.06.2017 |
Niveau de technicité :
Troupeau de chevaux au pré
Sommaire

Principes du pâturage tournant

Les règles pratiques

  • La parcelle est morcelée en plusieurs sous parcelles, au minimum 4,
  • Les animaux passent successivement d’une parcelle à l’autre,
  • Les rotations se font tous les 5 à 7 jours,
  • La mise à l’herbe doit être effectuée tôt, lorsque la hauteur d’herbe est de 7-8 cm (pas plus de 15cm),
  • La hauteur de sortie ne doit pas être inférieure à 5 cm,
  • L’herbe a besoin de repos : 3 semaines entre 2 passages d’animaux.

 


Quelle taille de parcelle ?

Chargement selon potentiel de production
Potentiel moyen de production des prairiesChargement moyen possible au printemps
Bon (>=8T de MS/ha)30 ares / UGB
Moyen (entre 5 et 8T de MS/ha)40 ares / UGB
Faible (<= 5T de MS/ha)50 ares / UGB
équivalence UGB chevaux
Type d'animalEquivalence UGB
Jument poulinière de selle avec poulain (<=6 mois)1,2 UGB
Cheval de selle (550 kg)0,71 UGB
Poney (300 kg)0,38 UGB

Le chargement  doit être de 40 à 50 ares/UGB au printemps, puis de 80 à 100 ares l’été.

D’après les tableaux ci-dessus, au printemps, une parcelle d’un hectare ayant une productivité moyenne peut permettre d’alimenter au pâturage :

  •     plus de 2 poulinières suitées
  •     ou plus de 3 chevaux de selle
  •     ou plus de 6 poneys.

Exemple (écuries de Thaurion ci-après) : 4 chevaux de selle sont gérés au printemps sur une parcelle de 1,5 ha, de productivité moyenne . Elle est découpée en 5 sous-parcelles de 0,30 ha chacune en moyenne. Sur une sous-parcelle, le chargement instantané correspondant est alors de plus de 13 chevaux/ha.

Quelles clôtures ?

Des rubans électriques alimentés par une batterie, à bonne hauteur, suffisent généralement à contenir les chevaux.

Les clôtures extérieures doivent être réalisées de manière durable et robuste, les clôtures intérieures, séparant les sous parcelles, peuvent être mobiles.

Les piquets sont espacés de 5 à 10 m chacun et les hauteurs de fils sont variables en fonction des animaux à contenir. Pour un cheval adulte, on implante deux hauteurs de fils à environ 80 et 140 cm. La clôture intérieure peut être moins importante et un seul fil peut convenir, généralement à une hauteur de 90 cm.

Exemple des écuries du Thaurion (Creuse)

Coût des clôtures mobiles


En 2016, le pâturage tournant a été mis en place sur des parcelles destinées auparavant à la fauche. Le lot d'animaux concerné est un troupeau de 4 chevaux de selle : 2 juments (550kg) et 2 pouliches (2 et 3 ans). Les clôtures extérieures fixes étaient déjà présentes.Seules les clôtures intérieures (en rouge) ont du être mises en place :

  • Surface du haut : 80m × 50m (0,39 ha par sous-parcelle)
  • Surface du bas : 100m × 30m (0,25 ha par sous-parcelle)

Il a fallu acheter et installer 340m de clôtures soit 680m de fil et 60 piquets plastiques supplémentaires :

  • Achat du fil : 680m = 78,3€ HT
  • Achat des piquets : 60 × 2,75 = 165€ HT
  • Total matériel clôtures mobiles : 243,3€ HT

Coût de la main-d'oeuvre

Le temps de travail a été estimé par la dirigeante à 2 demi-journées pour la mise en place des clôtures intérieures.

Total : 6 heures rémunérées au SMIC à 10,18€/heure soit 61,08€

Coût d'entretien des parcelles

Coût (€/h)*Année 2015Année 2016
Pratiques :1 passage de broyeur en fin de saison de pâturage3 passages pour étaler les crottins + 1 passage de broyeur en fin de saison
 
Tracteur 100 CV
 
13,3 
13,3 X 3 + 13,3
 
Broyeur 360 cm30,630,6
Total43,9 €83,8 €

* Barême BCMA

Attention, en 2015,  entretien non optimal avec 1 seul broyage (1h en automne).

Soit un surcoût en 2016 lié à un entretien plus optimum : différence entre 2015 et 2016, : 83,8 – 43,9 = + 39,9€

Coût de la complémentation en fourrage

Consommation de fourrageEn 2015En 2016
AffouragementDès le 1er aoûtSeulement au 15/12
Quantité consommée du 01/08 au 15/124T de fourrage0
Coût du fourrage : 77€/T de MS **Pour 4T de MB : 277€0€


** Estimation d'après la méthode PEREL

La non-distribution de fourrage en 2016 permet une économie de 277 € par rapport en 2015 dans des conditions climatiques similaires.

Bilan économique

Charge en +Charges en -
Matériel de clôture amorti sur 5 ans : 49€/an
Main d’œuvre pose de clôture (1ère année) : 61€
Entretien des parcelles : environ 40€
Soit 150 €
Affouragement seulement en décembre 2016,
d’où une économie de foin consommé de
277€ par rapport à 2015

En 2016, l’exploitation a ainsi réalisé une économie de près de 130€ par rapport à 2015, avec la mise en place du pâturage tournant. La mise en place du pâturage tournant a donc bien permis d’optimiser la valorisation de l’herbe produite et de diminuer les coûts d’alimentation des chevaux.

A noter : la mise en place du pâturage tournant implique, dans chaque sous-parcelle, l'équipement en clôtures adaptées, l’approvisionnement en eau et l’accès à un abri, naturel ou artificiel.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Charlotte GEYL Ingénieur de projets et développement de l'Ifce - OESC
Articles en rapport
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 26 04 2019
Fiche réalisée avec nos partenaires
FEADER NormancieRégion Normandie
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?