La filière équine croate

Actuellement en pleine transition, la filière équine croate s’inspire des modèles « ­­modernes­ » des autres pays européens pour se développer. Encore modeste, elle a un réel potentiel de développement au niveau national, aussi bien dans le domaine de l’élevage, des sports équestres et de l’agrotourisme. Elle se caractérise par une diversité d’activités allant du tourisme à cheval au sport, en passant par l’élevage écologique et l’équithérapie.

1

par Nelly GENOUX - | 20.06.2019 |
Niveau de technicité :
portrait lipizzan © A. Laurioux
Sommaire

Données générales

Capitale : Zagreb
Principales villes : Split, Rijeka, Osijek, Zadar
Langue officielle : croate
Monnaie : kuna (HRK) → 1€ ≈ 7,6 HRK
Indicatif téléphonique : +385
Régime politique : démocratie parlementaire
Climat :

  • Climat méditerranéen le long de la côte littorale caractérisé par des hivers doux et des étés chauds et secs
  • Climat continental dans la partie intérieure du pays avec des hivers rigoureux (chutes de neige et températures négatives) et des étés très chauds et orageux
M = million(s) | Md = milliard(s)
Principales donnéesCroatieFrance
Superficie (km²)56 594549 190
Population (106 habitants)4,165,9
Densité (habitants/km²)72,5119
PIB (Md€)47,22 131
PIB/habitant (€)11 40632 341
Part de l’agriculture dans le PIB (%)3,31,7
Surface arable (% territoire)15,433,5
Terres agricoles (% territoire)30,050,4
Surface forestière (Mha)44,517,0
Echanges agroalimentaires (M€)Export-59 400
Import-50 100
Solde-9 300

Contexte agricole en Croatie

La Croatie est caractérisée par des conditions agro-climatiques favorables, qui permettent une production végétale diversifiée allant des grandes cultures aux fruits et légumes méditerranéens, en passant par la vigne et l’huile d’olive. Les céréales sont les principales productions végétales : maïs (62%) et blé (27%). Avec sa longue tradition vinicole, le pays est également caractérisé par une importante production de vin. Il produit aussi de l’huile d’olive, dont la qualité est reconnue dans le monde entier. Les vergers, vignobles et oliveraies couvrent 5% des surfaces agricoles utilisées. Les prairies permanentes (prairies pâturées et/ou fauchées) représentent quant à elles 27% de la surface utilisée.

Du côté des productions animales, l’élevage est présent sur tout le territoire croate, en majeure partie dans de petites fermes familiales. Depuis quelques dizaines d’années, la part des grandes exploitations spécialisées (élevage bovin laitier, porcins) ne cesse d’augmenter. L’élevage bovin laitier y est le plus développé, mais on retrouve aussi d’importants troupeaux d’ovins et des caprins. Si une partie du lait produit est vendu aux grandes firmes laitières, de nombreux petits producteurs continuent à vendre le lait et/ou des produits laitiers sur les marchés locaux. La Croatie est d’ailleurs bien connue pour sa grande diversité de types de fromages, basés sur des recettes traditionnelles. L’élevage bovin viande reste minoritaire. Le pays a plutôt une tradition de production de viande porcine. Enfin, l’élevage de chevaux est majoritairement composé de chevaux de trait, de races indigènes.

Organisation des acteurs de la filière équine croate

L’élevage de chevaux est en pleine période de transition en Croatie. Les activités qui gravitent autour s’orientent vers 4 grands axes :

  • Un élevage de chevaux écologique, avec la présence de chevaux de races indigènes pour valoriser les zones naturelles protégées
  • Le maintien de manifestations culturelles et de tradition
  • Le développement de l’équithérapie
  • L’élevage de chevaux de sport

En accordant des aides financières, l’Etat soutient et participe au développement de l’élevage équin en Croatie. Plusieurs organisations encadrent les activités liées au monde du cheval et œuvrent pour le développement des différents axes d’orientation de l’élevage.

Le centre croate pour l’élevage de chevaux : Croatian Center for Horse Breeding (CCHB)

Issu de la fusion des 2 seuls haras d’état de Lipik et de Ðakovo, spécialisés dans l’élevage de chevaux lipizzans, le centre croate pour l’élevage de chevaux (Croatian Center for Horse Breeding ou CCHB) est l’institution nationale qui a pour mission de gérer la base nationale centrale des équidés (registre central des équidés ou central register of equidae). Ces activités comprennent l’identification des équidés et le maintien de la base centrale.

Des associations et fédérations d’éleveurs

Les éleveurs de chevaux croates sont réunis au sein d’associations d’élevage, parfois regroupées en fédérations d’associations, relatives aux différentes races de chevaux. En 2011, il existait 4 fédérations et 43 associations. Ces différentes organisations conduisent de manière indépendante leur propre programme d’élevage. Elles appliquent les règles relatives à l’élevage et la sélection des chevaux pour la race pour laquelle elles sont reconnues.

3 grandes fédérations pour les sports équestres et hippiques

En Croatie, trois grandes fédérations encadrent et œuvrent pour le développement des sports équestres et hippiques :

  • La Fédération Croate d’Equitation (Croatian Equestrian Federation ou CEF) pour le saut d’obstacles, le dressage, le concours complet, l’endurance et l’attelage
  • La Fédération Croate du Trot (Croatian Trotting Federation) pour les courses de trot
  • La Fédération Croate du Galop (Croatian Gallop Federation) pour les courses de galop


Leurs principales missions sont de préparer, organiser et juger les compétitions. Ces organisations accompagnent et encadrent également les activités des centres équestres. Elles interviennent aussi auprès des compétiteurs et entraîneurs.

Toutes les activités liées aux sports équestres en Croatie sont en concordance avec les règles de la Fédération Equestre Internationale (FEI).

Une fédération pour l’équithérapie

L’équithérapie est gérée par la Fédération Croate d’Equithérapie (Croatian Federation for Therapy Riding). Fondée en 2000, il s’agit d’une organisation volontaire, non politique, à but non lucratif. Elle a pour rôle de promouvoir, de développer et de standardiser l’équitation thérapeutique en Croatie.

Réglementation

Un système d’identification centralisé

La base de données centrale est gérée par le Centre croate pour l’élevage de chevaux : le Croatian Center for Horse Breeding (CCHB) – Ðakovo and Lipik State Stud Farms. Ce centre s’occupe de l’identification et de l’enregistrement des chevaux dans la base de données centrale. L’Agence Agricole Croate (Croatian Agricultural Agency) du Ministère de l’Agriculture y a accès de façon à pouvoir superviser et inspecter la bonne mise en application des règles concernant la sélection et l’élevage de chevaux.

Production équine en Croatie

En 2017, 23 209 équidés ont été recensés en Croatie. Le cheptel connaît une augmentation annuelle variant de 1,5 à 5,5%. Actuellement, il se compose de :

  • 58% de chevaux de trait pour l’agriculture
  • 37% de chevaux de selle pour le sport et les loisirs
  • 5% de poneys comme animaux de compagnie

Les races d’équidés élevées en Croatie

Quatre principales races de chevaux sont élevées en Croatie : le trait de Croatie (croatian coldblood horse), le cheval de Posavina (croatian posavina horse), le murinsulaner (Međimurje) et le lipizzan.

Le trait de Croatie (croatian coldblood horse)

Issu de croisements entre des juments de sang et des chevaux de trait importés d’autres pays européens (ardennais, percherons, brabants…), le trait de Croatie est un cheval large et robuste, adapté à l’élevage extensif. Elevé et utilisé pour l’entretien et la préservation des paysages, ainsi que pour sa viande, il participe aussi à l’héritage culturel et historique du pays lors de manifestations folkloriques. Il s’agit de la race la plus répandue en Croatie : elle représente 30% du cheptel. Les chevaux sont en général bais, parfois noirs ou alezans.

Principales caractéristiques :

  • Tête de taille moyenne avec des yeux assez marqués et un profil légèrement convexe
  • Encolure longue et musclée, portée assez haut
  • Poitrail large et profond
  • Dos de longueur moyenne, large et fort
  • Croupe musclée
  • Membres forts, avec de grosses articulations, portant des fanons
  • Longs crins épais et ondulés
Le cheval de Posavina (croatian Posavina horse)

Le cheval de Posavina est une race indigène de la région de Posavina, issue de croisements entre des juments de race busak ou d’origines inconnues et des étalons de sang chaud (pur-sang arabes, lipizzans, nonius, pur-sang), puis avec des étalons de sang froid (brabants, ardennais, percherons, norics). Ce sont des chevaux lourds, rustiques et puissants, dotés d’une bonne adaptabilité. Il s’agit de la 2nde race de chevaux la plus élevée en Croatie. Les chevaux sont généralement bais, quelques fois noirs, alezans ou de robe isabelle.

Principales caractéristiques :

  • Petite tête, avec de petites oreilles et de grands yeux marqués, leur donnant une noble expression
  • Encolure plutôt courte et puissante, fermement rattachée au tronc
  • Poitrail large et profond
  • Dos de longueur moyenne, large et fort
  • Croupe musclée
  • Membres forts, avec de grosses articulations et des canons courts, portant peu de fanons
  • Crins de longueur moyenne et ondulés
Le lipizzan

Le lipizzan est la 3ème race de chevaux la plus élevée en Croatie. On le retrouve partout dans le pays, mais surtout en Slavonie (berceau de la race) et dans le Baranya. Les haras d’état de Lipik et Ðakovo sont spécialisés dans l’élevage de cette race de chevaux et participent à son amélioration génétique. Il s’agit de chevaux à la robe gris clair, connus pour leur noblesse et leurs jolies allures (pas allongé, trot relevé). Ils sont aujourd’hui élevés pour le sport (dressage, attelage, saut d’obstacles), la culture et la tradition (présentés comme héritage historique dans les manifestations folkloriques).

Principales caractéristiques :

  • Tête de taille moyenne avec de grands yeux noirs brillants
  • Encolure de taille moyenne, musclée, harmonieuse et portée haut
  • Tronc de longueur moyenne et bien musclé
  • Croupe forte et légèrement arrondie
Le murinsulaner (Međimurje)

Le murinsulaner est un cheval de trait lourd, originaire de la région de Međimurje en Croatie, autrefois utilisé pour le travail et le transport. Il s’agit d’une race de chevaux rustiques, qui se contente de peu au niveau alimentaire. La robe caractéristique est le bai, mais les chevaux peuvent parfois être noirs ou alezans. La race est en danger d’extinction.

Principales caractéristiques :

  • Petite tête, avec des oreilles courtes et pointues
  • Encolure courte et musculeuse, avec un chignon prononcé
  • Poitrail fort, large et profond, avec des ars arrondis
  • Dos court et large
  • Croupe large et musclée
  • Membres bien bâtis et résistants, avec de larges sabots
Race% de la population totale de chevauxNombre d’étalons en 2017Nombre de poulinières en 2017Nombre total de chevaux en 2017
Trait de Croatie30,022428 8127 030
Cheval de Posavina21,01352 1664 871
Lipizzan9,1935932 118
Murinsulaner0,212042

Ces races étant protégées (trait de Croatie, cheval de Posavina, lipizzan) ou en danger d’extinction (murinsulaner), elles bénéficient d’aides financières de l’Etat pour leur préservation. Le montant accordé reste cependant très faible…

Remarque : Bien que peu représentatives et peu connues face aux autres races de chevaux européens plus modernes, la Croatie élève, elle aussi, des chevaux de sport (cheval de sport croate) et de course (trotteur croate).

Utilisation des équidés

Filière sport

DisciplineNombre de cavaliers licenciés
à la CEF entre 2007 et 2010
Saut d'obstacles232
Dressage160
Concours complet4-5
Endurance100
Attelage25

La Fédération Equestre Croate (Croatian Equestrian Federation ou CEF) rassemble un total de 66 centres équestres. Durant les 7 dernières années, elle a enregistré environ 650 nouveaux licenciés. Actuellement, la CEF organise une cinquantaine de compétitions par an.

Comme le montrent les chiffres dans le tableau ci-dessus, le saut d’obstacles est la discipline la plus répandue en nombre de cavaliers, de chevaux et de compétitions en Croatie. Le CSO est suivi par le dressage, puis par l’endurance et l’attelage. Le concours complet n’en est qu’à ses débuts. La Croatie compte plusieurs cavaliers participant à des compétitions internationales, notamment en attelage en paire et en concours complet. Ces activités prédominent dans la région centrale de la Croatie, autour de Zagreb.

Caractéristique importante, plus de la moitié des chevaux prenant part aux compétitions sont des chevaux d’origine croate (54%) alors que ce pays n’est pas spécialisé dans l’élevage de chevaux de sport. Les 47% restants sont des chevaux importés, principalement d’Europe, au nombre de 100-150 chevaux par an.

Elevage écologique, viande chevaline et agrotourisme

L’élevage écologique repose sur la valorisation de zones naturelles protégées par des chevaux de races indigènes (trait de Croatie et cheval de Posavina). Les pâtures sur les bords de la rivière Sava et dans les Highlands croates représentent la majeure partie de ces surfaces protégées. Ce type d’élevage contribue à la production de viande chevaline et permet de développer le tourisme rural (agrotourisme, tourisme équestre, randonnées à cheval, balades en calèche…).

Du fait de sa très faible population (espèce en danger d’extinction) et du manque de pâtures dans sa région d’élevage, le Murinsulaner est la seule race autochtone qui ne rentre pas dans le cadre de l’élevage écologique.

Equithérapie

L’objectif des activités d’équithérapie est d’améliorer la qualité de vie des patients au moyen de divers programmes : activités récréatives, équitation pédagogique, équitation de loisir, para-équitation… On dénombre 100 chevaux adaptés à cette activité pour plus de 1000 utilisateurs en Croatie.

Filière courses

Des courses de trot déjà bien développées

La Croatie dispose de quatre pistes de trot :

  • 3 pistes de 1000m à Zagreb, Osijek et Oroslavje
  • 1 piste de 800m à Daruvar

54 courses de trot ont lieu chaque année, réparties sur une quinzaine de réunions de courses. Entre 2007 et 2010, le nombre moyen de chevaux prenant part à une (des) course(s) par saison était de 54, pour 31 drivers. Le fonds annuel total accordé aux courses s’élève à 55 000€, ce qui représente une dotation moyenne de 1 000€ par course.

Des courses de galop en développement

Comparé au monde du Trot, ce secteur n’en est encore qu’à ses débuts, mais tend à se développer. Le nombre annuel de courses augmente progressivement.

D’importants efforts sont effectués pour calquer le système sur le modèle de celui des pays développés, car les courses sont l’une des activités équestres les plus profitables dans la filière cheval.

Import-export

Chaque année, près de 100 à 150 chevaux sont importés en Croatie, en majeure partie des chevaux de sport. Les exports de chevaux sont plus faibles que le nombre d’imports.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Nelly GENOUX Ingénieur agronome - IFCE
Bibliographie
  • BABAN M., SAKAČ M., KORABI N., ANTUNOVIĆ B., MIJIĆ P., IVANKOVIĆ A. et RAMLJAK J., 2011. Analysis of horse breeding and equstrian sports in the Republic of Croatia. Biotechnology in Animal Husbandry, 27(3), pages 415-429. Disponible sur : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/croatie/presentation-de-la-croatie/
  • EAAP, 2018. Dubrovnik.
  • Ministry of Agriculture – Croatian Agricultural Agency, 2018. Protection of native livestock breeds.
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 09 08 2020
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?