Ane du Cotentin

L'introduction des ânes dans la Manche paraît remonter à une époque relativement ancienne. La reconnaissance de la race de l'âne du Cotentin est officielle depuis 1997.

1

par Association de l'âne du Cotentin - | 26.02.2019 |
Niveau de technicité :
Ânes du Cotentin
Sommaire

Origine de l'âne du Contentin

 L'introduction des ânes dans la Manche paraît remonter à une époque relativement ancienne. Des recherches aux archives départementales ont permis de prouver qu’il existait déjà des ânes dans ce département vers le milieu du XVIè siècle, voire avant puisque certaines communes de Basse Normandie rappellent la présence de l'âne dans le toponyme qui les désigne :

  • Asnières en Bessin (près d'Isigny-sur-mer dans le Calvados ) vers 1069
  • Asnelles (Calvados) vers 1063

La reconnaissance de la race de l'âne du Cotentin est officielle depuis 1997.

Morphologie

 Robe : gris tourterelle parfois nuancée de teinte grise ou bleutée avec bande cruciale raie de mulet (croix de Saint-André), avec ou sans zébrures sur les membres.

Sont exclues les robes baies foncées, noires et blanches.

Queue : identique à la robe.

Bout du nez : de nuance noire à gris foncé.

Oreilles : de bonne dimension (la moitié de la longueur faciale), bien ouvertes, au pourtour et à la base plus foncés.

Membres : solides et aux aplombs affirmés.

Encolure : forte, à crinière droite.

Tête : rectiligne, bien attachée sur l’encolure, avec ou sans nuances roussâtres, de la couleur de la robe jusqu’à mi chanfrein et de couleur gris-blanc en dessous. Les animaux bouchards sont exclus.


Poitrail : ouvert.

Dos : droit.

Oeil : vif, portant lunettes gris-blanc, parfois cerné de roux, avec les arcades bien marquées.

Arriere-main : ronde ou déclive.

Zone d'élevage

Les ânons Ane du Cotentin nés en France et immatriculés

 

 

L'âne du Cotentin était principalement concentré sur le Nord Cotentin.

Aux Foires de Lessay et de Gavray dans la Manche, il se vendait, avant guerre, entre 300 à 400 ânes qui partaient vers les autres régions de France, voire à l'étranger. Depuis le début du siècle, c'est le département qui compte l'effectif asin le plus important de France.

Les effectifs

L’élevage en France

Evolution des immatriculations d'Ane du ContentinDonnées SIRE à la date du 26 février 2019

73 immatriculations enregistrées en 2017 (57 en 2016), soit 12% du total des immatriculations d’ânes.

103 ânesses du Cotentin saillies en 2018 (140 en 2017)

20 baudets du Cotentin en activité en 2018 (28 en 2017)

A consulter pour en savoir plus : Statistiques sur la filière équine.

L'utilisation

Vers les années 1930, le département de la Manche comptait environ 9 000 ânes utilisés principalement comme "âne de bât" pour transporter le lait de la traite des vaches avec bâts, cageots, cannes à lait et la traditionnelle "triolette" (servante qui montait en amazone sur son âne ).

Actuellement, l'âne est de plus en plus associé aux loisirs dans le cadre du tourisme vert. Compte tenu de sa docilité et de sa morphologie parfaitement adaptée à la randonnée et à l‘attelage, l‘Ane Cotentin rencontre un très grand succès commercial.


Son caractère doux et calme en font également un formidable animal de compagnie qui est aussi utilisé à des fins thérapeutiques avec les handicapés.

Contact

 Association de l'Âne du Cotentin
Musée du Bocage Normand
Ferme de Boisjugan
50000 St Lo

http://www.ane-du-cotentin.fr

En savoir plus sur nos auteurs
  • Association de l'âne du Cotentin
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 21 09 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?