Poitevin mulassier

Issue de croisements avec le cheval de trait flamand, la race du cheval de trait poitevin mulassier est l’aboutissement de plusieurs siècles de sélection.

1

par Races Mulassières du Poitou - | 26.02.2019 |
Niveau de technicité :
Cheval et poulain Poitevin mulassier
Sommaire

Origine du cheval de trait poitevin mulassier

Le cheval de trait poitevin mulassier est « fils du vent marin, de la terre et des eaux ».

Cette race est l’aboutissement de plusieurs siècles de sélection à partir de la population de chevaux élevés à l'état libre dans les marais de l’ouest-atlantique et de chevaux de trait flamands. Ces derniers accompagnaient des travailleurs hollandais sous la direction d'un ingénieur hollandais, Humphrey Bradley, venus mettre en valeur le marais poitevin en 1599, à la demande du roi Henri IV. Les juments autochtones croisées avec ces chevaux venus du nord avaient ainsi fait souche et donné naissance à la race mulassière dite « poitevine ». 

Le cheval de trait poitevin porte dans ses fibres l’influence du terroir de son berceau d’origine où la terre est une argile marine lourde, riche en sels minéraux, dure en été et gorgée d’eau l’hiver.

Morphologie

Le cheval de trait poitevin, dont la robe est de couleurs variées (gris, noir, isabelle, avec souvent la présence d’une raie de mulet et de zébrures) se reconnaît au standard suivant :

  • La taille moyenne est de 1,65m.
  • La tête est forte, plutôt longue avec le profil droit et les ganaches écartées. Les oreilles sont grosses et longues.
  • L’encolure est longue et chargée de crins abondants et longs. Le garrot est bien sorti.
  • La poitrine est large et profonde. Le dos est souvent long et large, bien attaché sur le rein large.
  • Les hanches sont écartées avec la croupe large et parfois avalée. Les côtes sont longues. 
  • L’épaule est longue et oblique, les membres puissants et les articulations larges. Les sabots sont larges. 
  • Les poils et crins sont gros et abondants, parfois frisés ou en pinceau aux genoux et aux jarrets.

C’est donc un cheval aux formes plus allongées qu’épaisses.

Zone d'élevage

Les poulains Trait Poitevin mulassier nés en France et immatriculés

 

 

La zone d’élevage s’étend à l’ensemble de la Vendée (Fontenay le Comte, Luçon), aux Deux Sèvres (Melle) et à la Vienne (Civray), au nord de la Charente-Maritime (St Jean d’Angely - Marans) et au nord-ouest de la Charente (Ruffec), c’est-à-dire aux régions de Saintes et la Roche-sur-Yon.

Les effectifs

Conjointement à ceux du baudet du poitou, en raison de leurs destins étroitement liés par la production mulassière, les effectifs de cet athlétique cheval de trait sont tombés très bas au début des années 90. Toutefois, la conviction des éleveurs et leur détermination relayées par une demande de chevaux pour l’attelage de loisir favorise la remontée des effectifs. Depuis 1998, ils suivent un plan d’accouplement afin de limiter l’apparition de la consanguinité.

Afin de favoriser une rapide remontée de ces effectifs, les éleveurs privilégient la reproduction en race pure et ont quasiment abandonné la production de mules en dépit d’une forte demande. Il s’agit d’une question de priorité. La production de mules pourra redémarrer lorsque la jumenterie sera suffisante.

L’élevage en France

Nombre de produits Poitevin mulassier immatriculés par année de naissanceDonnées SIRE à la date du 26 février 2019

66 immatriculations enregistrées en 2017 (49 en 2016)

225 juments trait poitevin saillies en 2018 (222 en 2017)

134 juments saillies pour produire du poitevin en 2018 (155 en 2017)

32 étalons poitevin en activité en 2018 (35 en 2017)

 


A consulter pour en savoir plus : Statistiques sur la filière équine.

L'utilisation

 Outre son adaptation aux zones humides, le cheval de trait poitevin possède une particularité qui a donné son nom à cette race. Le croisement de la jument de race mulassier du poitou avec un baudet du poitou donne un animal hybride remarquable : la mule poitevine. La mule et le mulet du poitou sont des animaux de grande taille, très robustes et fortement charpentés (500 à 700 Kg). La mule est connue depuis l’antiquité comme un animal de bât ou d’attelage incomparable. A poids égal, la mule poitevine est le plus puissant animal d’attelage. C’est aussi le plus sûr.

Son élégance naturelle et sa docilité font du cheval de trait poitevin un cheval très apprécié pour l’attelage et la selle de loisirs.

Les manifestations

 

Concours national : dernier week-end du mois d’août à Dampierre/Boutonne (asinerie).

Contact

Logo Races Mulassières du PoitouRaces Mulassières du Poitou (RMP)
2 rue du Port Brouillac 
79510 Coulon
Tél : 05 49 76 91 31 / 06 30 70 86 07

racesmulassieresdupoitou@gmail.com
www.racesmulassieresdupoitou.com​​​​​​​​​​​​​​

En savoir plus sur nos auteurs
  • Races Mulassières du Poitou
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 19 11 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?