Les marques blanches sur la tête

Les marques blanches sur la tête sont des caractéristiques individuelles permanentes, dont la bonne description est essentielle pour identifier chaque individu.

1

Niveau de technicité :
poulain orphelin
Sommaire

Les marques blanches sur la tête

Les marques blanches en tête sont composées de poils blancs implantés sur une plage de peau rose.

Pour bien les décrire, il faut se baser sur les repères anatomiques (ligne des yeux, axe médian de la tête, etc.) en respectant la droite et la gauche du cheval. La description doit être faite le plus précisément possible, afin de permettre de bien caractériser le cheval qu’elle décrit.

On procède toujours de haut en bas :

  • Front : description de l’en-tête et des épis.
  • Chanfrein : description de la liste et des épis.
  • Naseaux, lèvres, menton : description des grisonnés et ladres.

L’en-tête

C’est une marque blanche localisée sur le front : l’en tête ne descend pas en dessous de la ligne des yeux.

Description de l’en-tête

Sa taille

L’en-tête peut avoir une étendue très variable : de quelques poils blancs à un plage blanche qui occupe tout le front. 

Il faut donc préciser son étendue lorsqu’on le décrit : on précise ainsi « quelques poils en-tête », « faiblement en-tête », « en-tête », « fortement en-tête » ou encore « très fortement en-tête ».

Sa forme

La forme de l’en-tête est définie, autant que possible par comparaison avec des formes géométriques ou figures simples : « ovale », « triangle », « losange », « rectangle », « étoile », « pelote », « croissant », etc.

Si l’en-tête n’a pas de forme particulière, on parle simplement d’« en-tête » dont on précisera les particularités du contour.

Son emplacement

Il est important dans la description de signaler son emplacement par rapport à l’axe médian de la tête (plus à droite, plus à gauche, médian), aux lignes des yeux (ligne des salières, ligne des arcades…), aux éventuels épis.

Sa direction

On peut préciser, en plus de la forme, si l’en-tête est « vertical », « horizontal », ou encore « oblique ».

Sa composition

Certains en-têtes ne sont pas d’un blanc uniforme. Un en-tête peut ainsi être par exemple « taché du fond de la robe », « mélangé », « bordé », etc.

Ses particularités

Si l’en-tête a des spécificités, il faut aussi les noter : « irrégulier », « échancré en haut et à gauche », « en pointe vers l’œil droit », « arrondi en bas », etc.

Position de l’en-tête par rapport aux épis

Il est indispensable de situer correctement la position relative de l’en-tête et de l’épi (ou des épis). 

Ex : en-tête incluant un épis, tangent en bas à un épis, à gauche d’un épis, etc.

Des exemples d'en-tête


La liste

C’est une marque blanche localisée sur le chanfrein : de longueur variable, elle est forcément présente sous la ligne des yeux du cheval.

Description de la liste

Sa description se fait obligatoirement du haut vers le bas.

Sa largeur

Elle doit être précisée lors du signalement. Les listes ont une largeur très variable : de très fine jusqu’à déborder sur les côtés de la tête de l’équidé. On utilise les termes : « quelques poils sur le chanfrein », « semis de liste », « très fine liste », « fine liste », « liste », « large liste », « liste débordante ».

Sa longueur

Elle est très variable elle aussi : la liste peut être courte et donc ne couvrir qu’un partie du chanfrein, faire toute la longueur du chanfrein, ou encore s’interrompre pour apparaître de nouveau plus bas.

On note donc si la liste est « courte », « interrompue », « à mi chanfrein », etc.

Très souvent, une liste qui va jusqu’au nez se termine par un ladre ou un grisonné. Si elle ne descend pas aussi bas, il faut préciser où elle s’arrête et la forme de son extrémité.

Sa composition

La liste peut ne pas être blanche uniforme, elle sera alors dite « bordée », « mélangée » ou « tachée de la robe » selon le cas.

Son orientation

Elle est notée par rapport à l’axe médian de la tête. On note ainsi si la liste est « médiane » (elle suit l’axe médian), « plus à gauche », « plus à droite », « déviée de gauche à droite », « sinueuse », etc.

Ses caractéristiques

Il faut aussi préciser les changements de forme de la liste. On note ainsi si c’est une liste « s’élargissant », « se rétrécissant », « échancrée », etc.


Marques blanches sur les naseaux, lèvres ou menton

On peut noter la présence : 

De grisonnés

C’est une plage de poils blancs sur une peau colorée. Il se trouve toujours sur la partie inférieure de la tête (bout du nez, entre les naseaux, aux lèvres, au menton).

Pour le décrire, on mentionne aussi sa taille, sa localisation, et ses caractéristiques.

De ladres

C’est une dépigmentation de la peau qui est alors rose. Le ladre est très souvent observé autour de la bouche et des naseaux. Il peut parfois être présent ailleurs : autour des yeux, des parties génitales, etc.

Pour le décrire, on note :

  • Sa taille et sa forme : par exemple « en losange entre les naseaux », « entre les naseaux et en pointe sur l’aile interne du droit », etc.
  • Ses caractéristiques s’il en a : « bordé » (entouré d’une bande de poils blancs sur une peau foncée), « marbré (avec des taches de peau foncée), etc.

Des exemples de listes


En savoir plus sur nos auteurs
  • Frédérique GROSBOIS Ifce
  • V. MORIN
  • Anne-Claire GRISON Ifce
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 18 09 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?