Dentiste équin

Le technicien dentaire équin, plus souvent appelé « dentiste équin », réalise les soins courants sur la dentition des chevaux. Auparavant exercées par les vétérinaires, les actions de dentisterie, réglementées par la loi, peuvent être pratiquées par un spécialiste de la dentition équine. Leur intérêt est de conserver une bouche saine permettant au cheval de s'alimenter correctement (optimisation de la mastication) et d’accepter le mors. Cela améliore ainsi le contact entre la bouche du cheval et la main du cavalier. En effet, le mors peut par exemple très vite devenir inconfortable pour un cheval qui a une « dent de loup ».

1

Niveau de technicité :
Dentiste équin
Sommaire

Technicien dentaire équin : la FFTDE comme organisme référent de la profession

Longtemps ambigüe, la profession de « dentiste équin » n’est règlementée que depuis 2011. L’exercice de la dentisterie équine par les non-vétérinaires a été clarifié et défini par la loi en juillet 2011, à l’occasion de la modification du Code rural. L’alinéa 11 de l'article L243-3 instauré par l'ordonnance n° 2011-862 du 22 juillet 2011 donne un cadre général à cet exercice.

En 2016, un arrêté précise les connaissances, savoir-faire et compétences nécessaires à l'exercice du métier. Cet arrêté entérine la Fédération Française des Techniciens Dentaires Equins (FFTDE) comme l'organisme habilité à valider ces compétences et inscrit ce rôle dans la loi. La FFTDE est l’organisme référent de la profession auprès des pouvoirs publics, auquel est confié le rôle d'organiser la profession.

Composée de deux associations, l’AEDE (Association Européenne des Dentistes Equins) et l’AETDE (Association Européenne des Techniciens Dentaires Equins), la FFTDE a pour but de discuter, négocier et écrire les textes visant à réglementer l’exercice de la dentisterie équine par les non-vétérinaires, en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et les organisations vétérinaires.

La FFTDE a également pour but :

  • D'assurer au public que les techniciens dentaires équins exerçant sur leurs équidés aient la compétence et la déontologie nécessaires ;
  • De vérifier le comportement des techniciens dentaires équins dans l’exercice de leur fonction, de les rappeler à leurs obligations en cas de manquement ou de les sanctionner ;
  • D'amener la pratique de la dentisterie équine vers plus de performance et plus de connaissances.

Technicien dentaire équin : des missions réglementées

Le « dentiste équin » surveille et réalise les soins courants de la dentition des chevaux. S’il est vétérinaire, il peut réaliser tous les actes nécessaires au bon état de la bouche du cheval. S’il est technicien dentaire, il est autorisé à éliminer les pointes d'émail, les aspérités des tables dentaires et à extraire les dents de lait et les dents de loup (article 3 de l'arrêté du 5 octobre 2011) .

Le technicien dentaire équin exerce la plupart du temps sous statut libéral. Il se déplace chez les clients et doit donc faire preuve d’un très bon sens relationnel.

Au quotidien, le technicien dentaire équin est appelé pour l’examen de la dentition, le nivellement et l’arrondissement des dents, le détartrage, l’extraction. Son planning est préparé à l'avance, même s'il doit parfois faire face à des urgences. Il doit également être capable de conseiller un vétérinaire lorsque l’état du cheval le nécessite. Il n’est pas autorisé à sédater ou anesthésier l’animal.

Pour exercer sa profession, le dentiste équin doit être capable à la fois de maîtriser les règles de sécurité, de connaître le comportement des chevaux, mais aussi de gérer son entreprise et la relation avec sa clientèle.

Les compétences attendues chez le technicien dentaire équin sont :

  • Connaissances en anatomie et physiologie adaptées à l'odontostomatologie ;
  • Connaissance et maîtrise de l'utilisation du matériel nécessaire ;
  • Capacité à évaluer l'état de la dentition et de la sphère buccale des équidés pour référer, le cas échéant, à un vétérinaire ;
  • Connaissances théoriques et pratiques en hippologie, éthologie, manipulation et contention des équidés ;
  • Connaissances en sciences médicales et animales ;
  • Connaissance du comportement des chevaux et des règles de sécurité ;
  • Rigueur dans la gestion de ses comptes et de son planning.

Se former à la dentisterie équine : 3 parcours possibles

Comme vu précédemment, les actes de dentisteries peuvent être exercés soit par un vétérinaire équin (1er parcours possible), soit par un technicien dentaire équin (2 parcours possibles pour obtenir le titre, décrits ci-dessous).

Le titre de technicien dentaire équin s’obtient soit :

Par la voie de la formation professionnelle continue

Deux écoles proposent aujourd’hui la formation : le LEGTA de Mancy (39) et l’Ecole européenne de dentisterie équine (Belgique). La formation est accessible aux personnes titulaires d’un baccalauréat et âgées d’au moins 18 ans. Les élèves obtiennent le titre de niveau III (Bac+2) après 18 mois de formation.

Au programme :

  • UC1 : Anatomie générale ;
  • UC2 : Anatomie dentaire et physiologie digestive ;
  • UC3 : Pathologies dentaires ;
  • UC4 : Pratique de l'odontologie ;
  • UCC : Installation et administration d'un technicien dentaire équin.

+ stages d'observation (obligatoires et optionnels)

Par la voie de la validation des acquis et des expériences (VAE)

La VAE est ouverte aux techniciens dentaires en exercice justifiant de deux ans d'expérience. Ils peuvent faire vérifier leurs compétences afin d'être agréés et conventionnés. Ce processus est transitoire et ne sera possible que jusqu'au 30/06/19.

Dans les 2 cas, la FFTDE est le référent en ce qui concerne la délivrance du titre.

Tendance de l’emploi : En 2018, environ 150 dentistes équins (hors vétérinaires) exercent en France. C’est une activité qui s’est largement développée entre 2013 et 2018, avec une augmentation de 20% des emplois dans le secteur (Omeffe, 2018).

En savoir plus sur nos auteurs
  • Charlène LOURD Ingénieur de projets et développement - Conseillère emploi-formation du service équi-ressources
  • Ifce - équi-ressources Emplois et stages dans la filière équine
Bibliographie

Logo équi-ressources   Fiche métier réalisée par notre service emploi/formation équi-ressources

Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 17 11 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?