Vermifugation des équidés adultes

Un programme de vermifugation s'établit à l'avance, grâce à l'aide du vétérinaire traitant, à l'échelle d'une structure et non de manière individuelle. Il varie en fonction des pratiques d'élevage.

2

par Marie DELERUE - | 01.03.2017 |
Niveau de technicité :
chevaux au pâturage
Sommaire

Quels sont les principaux parasites des équidés ?

Voici une liste des principaux parasites digestifs des équidés, détaillant leur localisation, les catégories de chevaux atteints, les signes cliniques et leur fréquence d'infestation.

Les petits strongles ou cyathostomes

vermifugationVers ronds, les petits strongles ou cyathostomes sont les principaux parasites des équidés.

  • Où ? Muqueuse du petit intestin
  • Quels chevaux ? Chevaux au pré
  • Quels signes cliniques ? Diarrhée, amaigrissement (très pathogènes chez les jeunes)
  • Quelle fréquence d’infestation ? Très forte

vermifugationLes ascaris

Les ascaris sont des vers ronds.

  • Où ? Petit intestin
  • Quels chevaux ? Jeunes chevaux
  • Quels signes cliniques ? Amaigrissement, retard de croissance, coliques (très pathogènes chez les jeunes)
  • Quelle fréquence d’infestation ? Très forte

téniasLes ténias

Les ténias sont des vers plats.

  • Où ? Gros intestin
  • Quels chevaux ? Chevaux au pré
  • Quels signes cliniques ? Coliques
  • Quelle fréquence d’infestation ?  Très forte

Les grands strongles

Les grands strongles sont des vers ronds.

  • Où ? Artères mésentériques
  • Quels chevaux ? Chevaux au pré
  • Quels signes cliniques ? Coliques, mort brutale (très pathogènes)
  • Quelle fréquence d’infestation ? Faible

vermifugationLes gastérophiles

Les gastérophiles sont des insectes. Ce sont leurs larves qui parasitent les équidés.

  • Où ? Estomac
  • Quels chevaux ? Chevaux au pré
  • Quels signes cliniques ? Baisse de forme (peu pathogènes)
  • Quelle fréquence d’infestation ? Très forte

Les oxyures

Les oxyures sont des vers ronds.

  • Où ? Gros intestin
  • Quels chevaux ? Au boxe
  • Quels signes cliniques ? Prurit péri-anal (peu pathogènes)
  • Quelle fréquence d’infestation ? Moyenne

Pouvoir pathogène et fréquence d'infestation des principaux parasites du cheval
Parasite intestinalPouvoir pathogèneFréquence d'infestation
Petits strongles++++++
Ascaris++++++
Ténias+++++
Grands strongles++++
Oxyures+++
Gastérophiles++++

Légende : + pour faible | ++ pour modéré | +++ pour élevé

 

Quels sont les vermifuges disponibles ?

Pour lutter contre les nématodes (vers ronds ⇒ tous, sauf le ténia), 3 familles de molécules anti-parasitaires sont disponibles sur le marché pour les équidés :

  • Les lactones macrocycliques : ivermectine et moxidectine ;
  • Le pyrantel ;
  • Les benzimidazoles : fenbendazole et mébendazole.

Pour lutter contre les ténias, 2 molécules sont disponibles :

  • Le pyrantel ;
  • Le praziquantel.

Un vermifuge ne permet pas de tuer tous les parasites : chaque molécule possède un spectre d'activité qui lui est propre.

MoléculePetits strongles larvesPetits strongles adultesGrands stronglesAscarisOxyuresTéniasGastérophiles
Ivermectine+/- activité partielle+++/- résistance décrite+-+
Moxidectine++++/- résistance décrite+-+
Pyrantel-+/- résistance peu répandue+++- à double dose-
Fenbendazole+/- à la dose de 7,5mg/kg pendant 5 jours consécutifs+/- résistance peu répandue+++--
Mébendazole-+/- résistance peu répandue+++--
Praziquantel-----+-

Légende : + pour actif | +/- pour activité partielle ou existence de résistances | - pour inactif

Etablir un protocole de coproscopie et vermifugation

Un protocole de coproscopie et de vermifugation est établi avec le vétérinaire traitant. Le vétérinaire pourra, par exemple dans le cadre d'un bilan sanitaire d'élevage, réaliser un audit parasitaire et établir un protocole personnalisé, selon la pression parasitaire présente dans la structure, qui dépend notamment :

  • Des pratiques d'élevage ;
  • De l'hébergement des chevaux (pré, box ou mixte) ;
  • Du chargement ;
  • De la fréquence des mouvements des chevaux...

On distingue :

  • Les jeunes chevaux (1 à 3 ans) qui, du fait de leur faible immunité, doivent être vermifugés de façon systématique 3 à 4 fois par an ;
  • Les chevaux de plus de 3 ans, pour lesquels une vermifugation raisonnée est vivement conseillée. Dans l'idéal, une coproscopie est réalisée avant vermifugation. Seuls les chevaux excrétant beaucoup d'œufs dans leurs crottins (plus de 200 œufs par gramme de crottin) sont vermifugés.

A chaque saison, il faut également se poser la question de la molécule à utiliser selon les parasites qu'on veut cibler, mais aussi selon la connaissance des résistances des parasites digestifs aux vermifuges dans l'exploitation.

PériodesPrintemps (mai)Eté (août)Fin d'automne (novembre)
Parasites cibles► petits strongles (adultes)
► grands strongles
► petits strongles (adultes)
► +/- oxyures (chevaux au box)
► petits strongles (adultes et larves en hypobiose)
► ténias
► grands strongles
► gastérophiles

Pour les chevaux de plus de 3 ans

vermifugation


Pour les chevaux de 1 à 3 ans

vermifugation

Les cas particuliers

Les poulinières

Les  poulinières peuvent être vermifugées selon les mêmes principes que les autres chevaux adultes. Un vermifuge au printemps permet de limiter l’infestation précoce des poulains.

Les ânes

vermifugationLes ânes sont sensibles aux mêmes parasites que les chevaux, mais sont plus réceptifs aux :

  • Dictyocaules (troubles respiratoires) : sensibles aux mêmes vermifuges que les strongles habituels du cheval ;
  • Grande douve du foie (rare, amaigrissement) : sensible au triclabendazole  et closantel.

Les ânes sont souvent porteurs sains (n’expriment pas de signes cliniques) mais servent de réservoirs pour les chevaux :

  • Ils peuvent être vermifugés selon les mêmes protocoles que les chevaux ;
  • Un traitement préventif contre la douve est à envisager en cas de symptômes chez les chevaux hébergés avec des ânes.

Ce qu'il faut retenir

► Les principaux parasites des équidés sont les petits strongles et les ténias.

► Les chevaux de 1 à 3 ans sont vermifugés de façon systématique, 3 à 4 fois par an.

► Les chevaux de plus de 3 ans doivent être vermifugés de manière raisonnée, après coproscopie.

► Un protocole de vermifugation est établi avec le vétérinaire traitant et dépend des pratiques d'élevage.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Marie DELERUE Ingénieur de développement Ifce
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 26 03 2019
Fiche réalisée avec nos partenaires
Chambre d'agricultureFEADER NormancieRégion Normandie
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?