Tendances de la filière équine

Dans les années 2000, la filière équine française était en plein essor. Mais depuis 2010, dans un contexte économique difficile, la filière équine connaît une période morose avec une diminution importante de la production de chevaux et un commerce peu actif. De plus, depuis 2013, les paris hippiques et les activités équestres qui résistaient jusqu’alors, affichent eux aussi une tendance à la baisse.

Les tableaux présentés dans cette fiche retracent, au travers de quelques indicateurs, les évolutions de la filière équine (activités d’élevage, commerce et utilisations) depuis les années 1990.

 
L’ensemble de ces tableaux est disponible sur l’outil en ligne Stats et cartes.

1

par Ifce - OESC - | 12.02.2015 |
Niveau de technicité :
chevaux au galop © A. Laurioux
Sommaire

Elevage : une production française en hausse dans les années 1990-2000

Le nombre total de juments saillies, tout type d’équidés confondus, s’est accru de 1990 à 2009. L’année 2010 accuse la première baisse de juments saillies, qui s’accentue ces dernières années. Cette diminution du cheptel reproducteur est liée au contexte économique difficile.

Type d'équidé du produit19901995200020052010201120122013
Chevaux de course24 93223 87224 30726 37226 46226 26925 41524 843
Races françaises de selle29 58333 02726 88426 93427 19925 42623 24920 932
Races étrangères de selle5938701 2242 0073 2843 2512 9872 427
Poneys4 2355 4526 2965 6156 2716 3155 9945 394
Chevaux de trait29 51428 17131 69031 22427 48525 39324 21922 143
Anes6659722 0082 2192 0601 7901 5021 309
Total89 52292 36492 40994 37192 76188 44483 36677 048

Commerce : les ventes aux enchères de chevaux de courses

Enchères galopeurs

Les ventes aux enchères de galopeurs se sont particulièrement développées en 10 ans, autant en terme d’effectifs que de chiffre d’affaires et de prix moyen annuels. Le marché des chevaux de galop, plus ouvert qu’en trot, séduit particulièrement les investisseurs étrangers qui n’hésitent pas à faire s’envoler les prix pour s’adjuger les meilleurs yearlings.

 

 

 


Enchères trotteurs

 

Entre 2003 et 2013, les effectifs vendus aux enchères de trotteurs sont relativement stables. Les autres indicateurs varient plus ou moins fortement d’une année à l’autre. Avec un marché plus fermé et des prix plus raisonnables qu’en galop, le marché des chevaux de trot s’assure une certaine stabilité.

 

Commerce : les équidés importés et les transactions

Evolution des importations

Les importations de chevaux ont fortement progressé dans les années 2000 avant de ralentir en 2012 et régresser en 2013 à la fois en poneys et en chevaux de selle.
En comparaison, les transactions d’équidés (connues à partir des renouvellements de cartes d’immatriculation) ont progressé jusqu’en 2009. Depuis 2010, le marché ralentit, dans un contexte économique difficile pour la filière équine.

Utilisations : évolution des paris hippiques

Evolution des paris hippiques

Les paris hippiques n’ont cessé de croître jusqu’en 2012. Depuis 2013, le montant des enjeux pariés par les français régresse légèrement, en particulier les paris enregistrés dans les points de vente PMU.

Utilisations : les cavaliers licenciés

Evolution du nombre de cavaliers licenciés

Depuis 2000, l’accroissement important de nombre de licenciés à la FFE touche toutes les catégories de licences et en particulier l’équitation à poneys. Cependant, depuis 2013, l’activité régresse légèrement.

Utilisations : abattages d’équidés et consommation de viande chevaline

Evolution de la consommation de viande

 

La consommation de viande chevaline régresse fortement depuis les années 1980, avec un volume qui a quasiment été divisé par 5, malgré quelques périodes plus favorables liées à des crises sanitaires (crise de l’ESB en viande bovine en 1996 et 2000, fièvre aphteuse en viande ovine en 2001 et la fraude à la viande chevaline en 2013).

 


Evolution des abattages

En conséquence de la baisse structurelle de la consommation française comme étrangère, les abattages ont également fortement diminué mais, ces dernières années, on observe un léger sursaut du nombre d’équidés abattus en lien avec la réduction du cheptel reproducteur.

 

Conjoncture

Les tendances de la filière équine sont analysées 4 fois par an dans des notes de conjoncture publiées par l’observatoire économique et social de l’ifce. Ces notes dressent l’état des lieux de la filière équine à un instant donné dans les secteurs de l’élevage, du commerce et des utilisations. 

En savoir plus sur nos auteurs
  • Ifce - OESC
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 23 07 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?