Faire son foin ou le déléguer à un tiers : à quels coûts

Le foin est un fourrage de base dans l’alimentation du cheval. Il peut couvrir 60 à 100% des besoins alimentaires selon l’activité ou le type d’animaux. Certaines exploitations font faire le foin à un tiers contre une partie de la production, d’autres le font entièrement. Est-il, alors, plus intéressant financièrement de le faire soi même ou de le faire faire ?

2

par Charlotte GEYL - | 13.07.2017 |
Niveau de technicité :
Roundballer de foin
Sommaire

Les principales étapes de fabrication du foin

La fauche

La fauche consiste à couper l’herbe à une hauteur suffisamment basse (6 - 7 cm) pour ne pas gaspiller d’herbe mais sans prélever de terre qui pourrait contaminer le fourrage. Le meilleur moment pour faucher est lorsque la rosée est bien levée.

Matériel utilisé : tracteur 90CV + faucheuse rotative 2m80

Performance : 1,8ha/h (Coût prévisionnel indicatif 2013 des matières agricoles)

Nombre de passage : 1


Le fanage

fanage de foin © PixabayLe fanage consiste à retourner l’herbe coupée au sol pour qu’elle sèche de manière homogène. Il est conseillé de faner rapidement après la fauche.

Matériel utilisé : tracteur 90CV + faneuse 6 axes, 6,5m portée

Performance : 3,5ha/h  (Coût prévisionnel indicatif 2013 des matières agricoles)

Nombre de passages : 1 à 3


L’andainage

Il permet de finir de sécher le foin et de le rassembler avant le pressage. Les andains de forme large et aplatie profitent mieux du rayonnement solaire. Les andains étroits et hauts permettent une bonne aération du fourrage.

Matériel utilisé : tracteur 90 CV + andaineur 4,5m porté

Performance : 2,5ha/h (Coût prévisionnel indicatif 2013 des matières agricoles)        

Nombre de passage : 1


Le pressage

Pressage de foin © PixabayIl faut presser le foin quand il est à plus de 80% de MS. En dessous de 80%, le foin chauffe et perd de sa valeur alimentaire.

Les bottes doivent rester au champ jusqu’à ce que leur température  soit suffisamment basse pour éviter les échauffements dans les hangars de stockage.

Matériel utilisé : tracteur 90CV + presse balles rondes chambre variable 120*160

Performance : 30 balles/h (Coût prévisionnel indicatif 2013 des matières agricoles)

Nombre de passage : 1

Le temps de récolte du foin

La récolte des foins est toujours une période de travail intense pour les exploitants. Le temps à y consacrer  est important alors que c’est souvent la période de poulinage ou de reproduction pour les élevages et la période de concours pour les structures équestres.


L’exemple suivant est issu d’un Haras en Normandie. Il dispose d’une surface fauchée de 40ha. Le rendement moyen en fourrage est de 3T de MS par hectare,  soit 120T de MS ou 600 balles rondes de 240 kg(140T de MB) produites sur l’exploitation.

Dans cet exemple, la récolte de fourrage nécessite 92 heures de travail. Il faut compter en plus, le temps nécessaire pour stocker les bottes à l’abri des intempéries.
Etapes de fabrication du foinTemps de travail total
Fauche (1,8ha/h)40 / 1,8 = 22 h
Fanage (3 passages) (3,5ha/h)(40 / 3,5) × 3 = 34 h
Andainage (2,5ha/h)40 / 2,5 = 16 h
Pressage (30 balles/h)600 / 30 = 20 h

Les coûts de récolte

Le Haras normand décrit précédemment est repris dans les exemples suivants. L’exploitant ne réalise pas lui-même son fourrage ; c’est un voisin qui réalise la fauche, le fanage, l’andainage et le pressage en contre partie de la moitié de la production.

Frais matériel y
compris gasoil
Coût(€)/ haCoût total (3T de MS/ha)Coût (€/T de MS)
Faucheuse22,2 **888 €7,4 €
Faneuse33,5 **1 340 €11,2 €
Andaineuse12,9 **516 €4,3 €
Pressage9,8 *1 866€16 €
Temps de travail92h à 10,18€/h ***937 €7,8 €
Total5 547€ (139€/ha)46,7 €

* Coût prévisionnel indicatif 2013 des matières agricoles  :

www.trame.org** Coût indicatif ETA selon prix relevés dans quelques entreprises en 2015*** www.expert-comptable-tpe.fr/articles/cout-salaire-smic-charges-patronales

Coût du chantier pour l’exploitation

  • Exemple 1 : Rendement de 3T de MS/ha, 120T de MS réalisés sur 40 ha à diviser en 2
    5 547€/60T de MS -> soit 92,5€ la T de MS -> ou 80€/ T de MB
    Lorsque la structure réalise le chantier de récolte en entier, pour une autre exploitation, et récupère la moitié de la production, le coût de la T de MB est égal à 80€ soit le prix du foin à l’achat dans certaines régions.
     
  • Exemple 2 : Rendement de 5T de MS/ha, 200T de MS réalisées sur 40 ha à diviser en 2
     6 933€/100T de MS -> soit 69€ T de MS -> ou 59€/T de MB
     Lorsque le rendement dépasse les 5T de MS/ha, il devient intéressant pour une exploitation de récolter le foin à moitié.

Comparaison du coût entre faire son foin ou le déléguer à un tiers

  • Si l’exploitation réalise elle-même sa production :

    5 547€ / 140T de MB = 40€/T de MB.

    La tonne de matière brute de fourrage revient à environ 40€. Ces frais ne prennent pas en compte le transport final, ni l’investissement en matériel s’il n’est pas présent sur l’exploitation. Le temps de disponibilité ne doit pas être oublié ainsi que le lieu de stockage pour le surplus de production.

  • Si l’exploitation vend la moitié non utilisée :
Prix de vente (€ HT/T de MB)80100120
Montant vente (70T de MB) en euros5 6007 0008 400
Marge (€)531 4532 853

A 80€/T de MB, la vente couvre les charges de la récolte du foin. Au dessus de 100€/T, l’exploitation dégage alors une marge sur la vente du fourrage.

Dans les régions où le foin est bon marché, il est plus intéressant financièrement de faire faire son foin contre la moitié de la production.

Dans les régions où le foin à une valeur marchande supérieure et lorsque l’exploitant à son réseau d’acheteurs, il est intéressant de faire son foin en intégralité et de vendre la moitié de la production non consommée.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Charlotte GEYL Ingénieur de projets et développement de l'Ifce - OESC
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 22 04 2019
Fiche réalisée avec nos partenaires
FEADER NormancieRégion Normandie
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?