Planning de pâturage

Le planning de pâturage (ou fourrager) est un document d'aide au pilotage des surfaces en herbe de l'exploitation. Le suivi tout au long de la saison des surfaces fourragères vise à retracer la conduite des animaux et la gestion des surfaces. L'objectif est d'équilibrer ressources fourragères et besoins des animaux pour atteindre l'autonomie alimentaire. 

2

par Pauline DOLIGEZ - | 10.04.2017 |
Niveau de technicité :
bien nourrir son cheval
Sommaire

A quoi sert le planning de pâturage / fourrager ?

Le planning fourrager permet de noter et d'avoir une vision rapide des mouvements des lots d'animaux sur les différentes parcelles de pâturage et des surfaces de fauche.

Sur le calendrier, la saisie de tous les événements concernant la parcelle (ou sous-parcelle lors de pâturage tournant) figure sur une ligne : présence d'animaux, date de fauche... 
En bas du tableau, les effectifs d'animaux (en nombre de têtes ou en équivalents UGB) sont reportés par semaine de présence pour chaque parcelle. La complémentation en fourrages peut aussi être indiquée. 

Afficher le planning de pâturage dans un endroit de passage fréquent permet de reporter plus aisément et sans oublier les événements quotidiens. L'occupation prévisionnelle des parcelles peut aussi être notée avec un crayon de papier.

Planning de pâturage

Quel est l'intérêt de tenir à jour un planning de pâturage ?

Garder en mémoire les pratiques de pâturage chaque année facilite la gestion des surfaces fourragères, c'est-à-dire :

  • Comparer la durée de présence des animaux dans chaque parcelle
  • Estimer le temps de retour sur une parcelle pour prévoir la date d'entrée future
  • Compter le nombre de cycles ou passages du lot d'animaux sur la même parcelle (valorisation de la parcelle)
  • Réserver les surfaces de fauche nécessaires
  • Anticiper sur les besoins de complémentation en fourrages
  • Anticiper sur les besoins en surfaces si l'effectif d'équidés change en cours de saison
  • Anticiper le planning de pâturage de l'année suivante

Pourquoi calculer le chargement en UGB ?

La conversion du nombre de chevaux en équivalents UGB (Unité Gros Bovin) est nécessaire pour prendre en compte les capacités d'ingestion différentes selon les catégories d'équidés entretenus à l'herbe. 

En effet, une poulinière (1er mois de lactation de 550kg) a une capacité d'ingestion d'herbe à volonté d'environ 16,5 kg de Matière Sèche par jour (équivalent 1,2 UGB) alors que cette dernière est de 8,5 kg MS/j pour un poulain de 6-12 mois (équivalent 0,56 UGB). 

Les valeurs UGB équin (INRA 2012) sont établis en référence aux valeurs UGB bovin (1 UGB = 4 500 kg de MS/an, équivalent à une vache allaitante).

Valeurs UGB équins (INRA 2012)
Type d'animauxRaces de trait (750 kg)Races de selle (550 kg)Poneys (300 kg)
Jument seule (gestation < 5 mois ou tarie)0,870,710,38
Jument allaitante avec un poulain jusqu'à 6 mois1,621,20,64
Poulain 7 mois0,750,490,26
Poulain 7 - 12 mois0,780,560,27
Poulain 13 - 24 mois10,890,49
Poulain 25 - 36 mois1,040,940,56
Poulain > 36 mois0,980,780,41

 

Quelques repères de chargement pour prévoir la surface nécessaire pour un lot de chevaux

pâturage tournantEn pâturage tournant

Dans une région arrosée et sans fertilisation azotée, on peut adopter un chargement de la surface de base :

  • 40 à 50 ares/UGB aux 1er et 2ème cycles
  • 70 à 80 ares/UGB aux cycles suivants

Les surfaces en excédent au printemps sont alors réservées pour la fauche.

En pâturage continu

Le chargement sera adapté en ajustant le nombre d’animaux ou en agrandissant la surface en été. 

  • Prévoir 50 à 60 ares/UGB au printemps 
  • 80 à 100 ares par UGB en été

Exemple : pâturage tournant pour 4 poulinières suitées
Printemps

  • Etape 1 : définir la surface de base = surface totale affectée pour les 4 poulinières pour la période du printemps
    • Pour un chargement prévu de 45 ares/UGB, 1 poulinière suitée = 1,2 UGB
    • 4 poulinières suitées = 0,45  x 1,2 x 4 UGB => 2,16 ha = surface de base
  • Etape 2 : diviser la surface de base en sous-parcelles pour faire tourner le lot tous les 5 à 7 jours avec au moins 21 jours de repos par sous-parcelle
    • Soit 2,16 /5 = 0,43 ha/sous-parcelle, soit ~ 65 m x 65 m. 

Eté
Etendre la surface de base à 100 ares/UGB, soit 1 x 1,2 x 4 poulinières = 4,8 ha au total (2,16 ha du printemps + 2,64 ha en plus).

En savoir plus sur nos auteurs
  • Pauline DOLIGEZ Ingénieur de développement Ifce
Bibliographie
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 13 12 2019
Fiche réalisée avec nos partenaires
Chambre d'agricultureFEADER NormancieRégion Normandie
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?