L'analyse chimique des fourrages

L'analyse chimique des fourrages est importante à réaliser régulièrement. En effet, la valeur nutritive de l'herbe n'est pas constante. Elle est fonction du sol, de la composition floristique et de la gestion de la prairie mais elle évolue également au cours de la saison.

2

Niveau de technicité :
Chercheur regardant au microscope pour analyse
Sommaire

Introduction

La transformation de l'herbe dans le tube digestif des chevaux est plus ou moins efficace en fonction de sa composition en éléments nutritifs et de sa structure. Au pâturage, l'animal peut développer des stratégies alimentaires lui permettant potentiellement d'optimiser sa consommation (choix alimentaire en matière d'espèces fourragères ou de stade de développement, augmentation du temps passé à pâturer...) dans la limite de la disponibilité prairiale.

Lors de la réalisation des fourrages, la composition et le stade de développement des espèces prairiales ont un impact important sur la valeur nutritive du fourrage récolté, ainsi, bien évidemment que les conditions de récolte et de stockage.

Ainsi, au cours des périodes où les ressources prairiales sont moins abondantes (été dans certaines régions, fin d'automne, hiver), le cheval sera très tributaire de la valeur alimentaire du fourrage distribué. En fonction de ses besoins nutritionnels, une complémentation doit être réalisée, souvent au moyen de concentrés.

Afin d'optimiser l'apport alimentaire complémentaire, tant d'un point de vue nutritif qu'économique, il est important de connaître la valeur alimentaire du fourrage. Il doit représenter la majeure partie de la ration pour le bon fonctionnement de la digestion et le bien-être du cheval.

Pour cela, les informations relatives à la date et aux conditions de récolte ainsi que l'observation sensorielle du fourrage peuvent apporter des éléments pour estimer la qualité. Cependant, il est indispensable de réaliser des analyses plus poussées pour connaître ses valeurs nutritives, organiques et minérales.

Valeur alimentaire de l'herbe

Valeur énergétique de l'herbe en UFC/kg de matière sèche

valeur énergétique de l'herbe

 


Valeur azotée de l'herbe

Analyse chimique des fourrages

Mode de réalisation

Le prélèvement

Il peut être réalisé au champ, au cours du stockage ou lors de la distribution. Afin que l'analyse soit représentative du lot, il est conseillé de faire une quinzaine de prélèvements par grappillage

  • Sur différentes zones de la parcelle avant la récolte (échantillonnage plus facile)
  • Sur différentes bottes d'un lot soit
    • Utiliser une sonde de prélèvement bien aiguisée ou « à vilbrequin » ou « à «perceuse électrique»
    • Ouvrir 5 bottes au hasard dans un endroit abrité
    • 3 poignées à 3 endroits différents plutôt au cœur des bottes
    • Attention à éviter la perte de feuilles
    • Eviter les zones non consommables
  • Les placer dans un récipient propre
  • Les couper en brins fins
  • Mélanger pour homogénéiser

NB : attention à bien reboucher les trous dans le plastique en cas de prélèvement sur des bottes d'enrubanné pour éviter la reprise des fermentations

Le conditionnement

Reprendre entre 500 g et 1kg du mélange selon le fourrage, soit environ 1 litre selon sa teneur en humidité (quantité nécessaire et suffisante)

  • Conditionner dans des sacs fournis par le laboratoire sans tasser
  • Compléter consciencieusement une fiche par échantillon (à glisser dans la poche kangourou du sachet)
    • Nom de l'exploitant/facturation
    • Identification de l'échantillon de fourrage
      • Nom de la parcelle,
      • Identifier le lieu précis de stockage (en marquant les balles analysées par un ruban rouge sur le lieu de stockage)
      • Caractéristiques de la parcelle : type de prairie (naturelle ou temporaire), espèces végétales principales, % de légumineuses, n° du cycle de végétation
    • Analyse demandée
      • Espèce à laquelle le fourrage est destiné (bovin/équin) : TRES IMPORTANT
      • Analyses à effectuer
        • % Matière Sèche (MS)/cellulose brute (CB)
        • Digestibilité de la matière organique (dMO)/énergie(UFC)/matières azotées (MADC),
        • Matières minérales totales (MM : phosphore, calcium, magnésium, potassium, sodium, cuivre, zinc, manganèse et fer).
Le transfert au laboratoire

Il sera le plus rapide possible (surtout pour le fourrage vert/ensilage/enrubanné) pour limiter le risque d'échauffement et de fermentation.

  • Pour l'herbe éventuellement laisser sécher à l'air libre ou à une t°<60 °C
  • Pour le foin, pas de précaution particulière.
  • Moyens de transport :
    • Utilisation des points relais
    • Déposer au laboratoire
    • Voie postale

Demande d'analyse chimique de foinNB : l'analyse foliaire (herbe sur pied) se substitue à l'analyse de terre pour réaliser un conseil de fumure, à l'exception de la correction du pH (chaulage qui nécessite une analyse de terre sur 10-15 cm de profondeur tous les 4-5 ans).

La constitution de l'échantillon à analyser est une tâche a priori simple mais il faut être particulièrement vigilant pour qu'il soit représentatif du fourrage prélevé.

Mode d'analyse et délai de résultats

Deux modes d'analyse de la composition chimique sont utilisés.

Schéma descriptif d'une analyse chimique de foinL'analyse chimique

Elle détermine la composition chimique de l'aliment afin d'en déduire la digestibilité de la matière organique et les valeurs nutritionnelles en découlant pour l'espèce animale considérée. C'est la méthode de référence offrant le maximum de précision mais c'est aussi la plus onéreuse.

L'analyse infra-rouge 

L'échantillon de fourrage est placé dans une chambre (dans un boîtier) où il est traversé par un rayon infra-rouge. La lumière est diffractée par la matière ce qui génère un spectre répercutant les différences de composition de la matière analysée.


Le spectre est alors comparé à une base de données qui est régulièrement étalonnée par des analyses chimiques complémentaires. La composition chimique correspondante est alors déduite.

A partir de la composition chimique et en fonction des caractéristiques du fourrage (nature, espèces, cycle de végétation), des équations permettent de calculer les valeurs alimentaires pour l'espèce animale considérée.

Le délai de résultats

Il est de 3 semaines à un mois pour la méthode chimique et d'une semaine pour la méthode infra-rouge (pour la matière sèche en laboratoire) ou immédiat en matière brute (analyseur portable infra-rouge).

Le tarif de l'analyse

Il varie entre 30 à 50€ HT et peut être dégressif en fonction du nombre d'analyses demandé. Le coût de cette analyse peut facilement être amorti par un meilleur ajustement de la ration en concentrés, notamment.

Interprétation des résultats

L'analyse sensorielle permet d'avoir une première opinion de la qualité du fourrage considéré et apporte des éléments quand à son appétence potentielle et à sa qualité sanitaire (poussières, moisissures, terre et autres corps étrangers).

L'analyse en laboratoire permet d'affiner l'approche nutritionnelle et de caractériser précisément le fourrage afin d'ajuster la complémentation nutritionnelle voire minérale.

Quelques exemples de fourrages récoltés sur différentes parcelles (P1 à P4) ou achetés, Le Pin (61), comparés aux normes de l'INRA (2012)

Ces analyses permettent également de rationaliser l’affectation des fourrages au sein de l'effectif en réservant les plus riches aux chevaux à forts besoins (chevaux au travail, juments en fin de gestation ou en lactation lors de poulinage avant mise à l'herbe).

D'autres analyses sont réalisables dans les laboratoires vétérinaires départementaux pour rechercher :

  • Taux de poussière
  • Moisissures
  • Mycotoxines

Ces analyses permettent en cas de doute de vérifier la qualité du foin afin d'éviter les pathologies respiratoires et digestives chez les animaux sensibles notamment. Mais ces analyses sont peu pratiquées.

Analyse de conservation (fourrages humides seulement)

Malgré les précautions prises au cours de la récolte et la conservation, le fourrage humide peut être altéré au cours de son stockage. En complément de l'analyse nutritionnelle, l'analyse de conservation est fondée sur la quantification de produits indésirables élaborés tels que les acides acétique et butyrique, l'ammoniac et l'azote soluble selon un barème proposé par le laboratoire de l'INRA.

Acide acétiqueAcide butyriqueN-NH3 (% N total)N soluble (% N total)
g/kg de MSMaïsLuzerneAutre
Excellent<200<5<8<7<50
Bon20 - 40<55 - 108 - 127 - 1050 - 60
Médiocre40 - 55>510 - 1512 - 1510 - 1560 - 70
Mauvais55 - 75>515 - 2016 - 2015 - 20>65
Très mauvais>75>5>20>20>20>75

Le cheval étant assez sensible, il est préférable de lui réserver uniquement les fourrages présentant une excellente qualité de conservation.

Ce qu'il faut retenir

  • Les valeurs nutritives des fourrages conservés peuvent être extrêmement variables et sont fonction de nombreux critères.
  • L'appréciation visuelle est l'examen de choix pour la qualité sanitaire du fourrage est source d'erreur concernant ses valeurs nutritives.
  • La constitution d'échantillons représentatifs est primordiale pour leur analyse ainsi que l'identification claire du stock de fourrage concerné.
  • L'analyse des fourrages permet de raisonner la distribution aux animaux (affectation des stocks, quantités distribuées, complémentation en concentrés). Elle se trouve amortie financièrement par cette approche plus rationnelle selon la taille de votre effectif.
En savoir plus sur nos auteurs
  • Laetitia MARNAY Ifce
  • Pauline DOLIGEZ Ingénieur de développement Ifce
  • Catherine TRILLAUD-GEYL Ifce
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 20 09 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?