Fabrication d'une selle

De tous temps, dans toutes les cultures, la selle a été un accessoire de travail, plus ou moins luxueux. Au fil des siècles, elle a su s’adapter en fonction des usages et des modes. Aujourd'hui chaque discipline équestre a son type de selle. Les matériaux nouveaux servent à ces dernières afin d’optimiser la recherche de performances.

2

par Raphaël RIVARD - Pauline DOLIGEZ - | 04.11.2013 |
Niveau de technicité :
Selles en exposition
Sommaire

Différents types de selles

D’une peau attachée sur le dos d’un cheval aux selles spécifiques et performantes d’aujourd'hui, l’objectif premier est bien le même : protéger l’équidé pour le préserver et apporter un confort autant au cavalier qu'au cheval.

Les prémices de la selle actuelle firent leur apparitions vers le IVème siècle de notre ère et fut suivant la tradition introduite par les Arabes.

Les selles se sont dessinées et peaufinées au fil du temps en fonction de l’utilisation du cheval lui même.

Etapes de la création

Dans un premier temps, il faut définir les objectifs d’utilisation pour choisir les matériaux. En effet, indépendamment du coût global, les matériaux utilisés vont être différents pour chaque discipline : selle de course plate, selle de randonnée, selle pour monte en amazone, selle de « club » …

Méthodologie de la fabrication d'une selle

Les sangles longitudinales (du troussequin au pommeau) sont ici recouvertes par les sangles latérales et le faux siègeLa technique de fabrication d’une selle n’a guère évolué depuis le XIXème siècle, seuls les matériaux, plus simples d’utilisation, plus économiques, plus légers ont parfois remplacé un savoir faire moins rentable de nos jours.

 

 


Chronologie des étapes de fabrication

  • Prendre les mesures du cavalier.
  • Dessiner les plans.
  • Choisir les cuirs et peaux.
  • Préparer l’arçon.
  • Mettre en place les sangles et le faux siège: clouage ou agrafage.
  • Poser les mamelles, la matelassure.
  • Mouiller et tendre le siège en cuir : a cette étape, la difficulté réside dans la tension du cuir sur le troussequin, aucun pli ne devant apparaître après séchage.
  • Découper des éléments de la selle.
  • Positionner les petits quartiers sur le siège : le sellier prend ses repères sur le siège (petits quartiers provisoirement fixés) en vue de sa couture, puis démonte le tout.  
  • Coudre les petits quartiers et poser le siège. Ensuite, il coud les petits quartiers, le jonc et le siège ensemble: c'est la jointure. Cette couture est faite à la main. Enfin il remonte le tout définitivement.
  • Mettre en place les quartiers, faux quartiers et sanglons.
  • Préparer les panneaux et leur peau.
  • Poser le jonc arrière : le sellier met les peaux à panneaux à tremper puis les lace de manière à ce que celles-ci soient parfaitement tendues après séchage. 
  • Enfin, visser et lacer les panneaux.
  • Finir et astiquer.

Durée de fabrication

Selle en cuir

 

Il faut compter environ 35h de travail pour fabriquer une selle.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Raphaël RIVARD Formateur sellerie - Ifce
  • Pauline DOLIGEZ Ingénieur de développement Ifce
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 19 09 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?