Moniteur d équitation

Dans un centre équestre, la monitrice ou le moniteur enseigne l’équitation et organise les activités pédagogiques. Il ou elle encadre toutes les activités équestres à des fins de découverte, d’initiation et de loisirs et enseigne jusqu’aux premiers niveaux de compétition. Il ou elle définit les axes de développement du centre équestre et crée les produits destinés à faire exercer l'équitation de loisir et de compétition à un public large.

1

par Ifce - équi-ressources - | 14.12.2018 |
Niveau de technicité :
formation et enseignement de l'équitation
Sommaire

Quel est le rôle du moniteur d'équitation?

Fonctions :

    Enseigne, contrôle et coordonne l’organisation pédagogique de l’établissement.
    Anticipe et analyse les besoins des publics.
    Attribue la monture la plus adaptée au niveau et au besoin de chaque cavalier.
    Est garant du respect des règles de sécurité des hommes (autant à terre qu'à cheval) et des chevaux.
    Gère la cavalerie et planifie son utilisation.
    Gère le personnel chargé de l’entretien des chevaux et supervise la propreté de l’établissement.

Compétences et qualités requises :

    Très bonnes compétences équestres.
    Capacité à former et entretenir la cavalerie.
    Qualités relationnelles et commerciales avec la clientèle.
    Autonomie et capacité d’initiative pour proposer des nouvelles activités.
    Compétences en comptabilité et gestion de l'entreprise agricole
    Compétences en management pour gérer des équipes (palefreniers, bénévoles, ...)

Evolutions possibles :

    Le moniteur peut évoluer vers la fonction de directeur d'établissement équestre ou d'entraîneur sportif ainsi que vers des fonctions de responsable et formateur dans un organisme de formation professionnelle.

Comment y parvenir


Formation

Possession d'un diplôme obligatoire :

   - Le BPJEPS ou DEJEPS Activités Équestres, mention Équitation, tourisme équestre, équitation western, équitation de tradition et de travail, attelage
   - CQP EAE  Certificat de qualification professionnelle (enseignant animateur d'équitation) de la CPNE EE (Commission paritaire nationale de l'emploi des entreprises équestres.)

Expérience et niveau technique:

Une expérience en tant qu’animateur poney et/ou en tant que cavalier est bienvenue pour exercer cette fonction.
Niveau équestre: les épreuves pratiques (exigences préalables techniques) pour l'entrée en formation BPJEPS correspondent à un niveau Amateur 3 de la discipline correspondant à la mention choisie.

Volume d'emploi : environ 7500 postes pour 4500 centres équestres en France. Le secteur recrute. De nombreux postes sont à temps partiel ou saisonniers. Plus de 700 postes sont à pourvoir chaque année.

Convention collective : convention collective des Entreprises équestres.

Salaire : selon la convention collective des Entreprises équestres: 1528 € à 1962€ brut mensuel

Installation: pour avoir le droit aux aides à l'installation "jeunes agriculteurs" qui permettent de bénéficier d'une dotation et de prêts bonifiés lors de l'installation en exploitation agricole (ici centre équestre), il est nécessaire d'être titulaire d'un diplôme agricole au moins de niveau IV (Bac Pro CGEA, BPREA, BPREH) en plus du BPJEPS.

Des équivalences entre le BPJEPS et les diplômes agricoles existent, voir la fiche BPJEPS.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Ifce - équi-ressources Emplois et stages dans la filière équine
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 20 04 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?