L'attention visuelle chez le cheval

L’attention visuelle est la capacité à se concentrer sur une stimulation de l’environnement. Cette aptitude ou cette disposition à être attentif serait-elle reliée aux capacités de mémorisation et d’apprentissage ? Pourrait-elle également être reliée aux conditions de vie ? Céline Rochais (Université de Rennes) a répondu à ces différentes questions dans le cadre de sa thèse d’université.

2

par Marianne VIDAMENT - | 01.08.2017 |
Niveau de technicité :
attention visuelle chez le cheval
Sommaire

Comment mesurer l'attention visuelle ?

Chez le cheval, l’état attentionnel est caractérisé par une orientation du regard, des oreilles, de l’encolure et/ou de l’ensemble du corps vers une stimulation pertinente de l’environnement. On distingue l’attention visuelle de l’attention auditive.

attention visuelle chez le chevalEn cas d’attention visuelle, l’encolure est mobile, horizontale ou légèrement au-dessus de l’horizontale. On observe des balayages du regard vers l’environnement, l’encolure bougeant latéralement. Cet état de surveillance tranquille doit être différencié de la posture de vigilance où l’encolure et la queue sont relevés, avec le cou, les oreilles et la tête dans une position fixe, indiquant un état émotionnel de plus grande intensité (voir dernière photo de cette fiche).


Scientifiquement, on peut quantifier l’attention visuelle :

  • Soit par l’observation du cheval toutes les 2 minutes, en marchant tranquillement dans le couloir, pendant 3 sessions de 1h réparties dans la journée à des moments tranquilles (en dehors des repas et des leçons) et en comptabilisant le nombre de fois où le cheval présente le comportement décrit plus haut ;
  • Soit par un test d’attention visuelle. C. Rochais a développé le test suivant : après être resté dans le box du cheval pendant 2 minutes sans bouger, le manipulateur projette une lumière verte avec un pointeur laser sur la porte du box du cheval (avec des mouvements répétés circulaires et des mouvements verticaux et horizontaux de 50cm de long) pendant 5min. Les comportements relevés sont : le temps pendant lequel le cheval regarde cette lumière (= temps d’attention globale), le temps où il la regarde avec les yeux fixes, les oreilles fixes et corps immobile donc en vision binoculaire (= temps d’attention fixe) et la façon de regarder (attention en continu ou en séquences fragmentées). Il semble indispensable de filmer le cheval pour quantifier correctement ces différents éléments.

Afin de développer et valider ce test, une première étude a été réalisée sur 12 juments, 2 fois, à 6 mois d’intervalle. Les résultats indiquent des différences d’attention très marquées entre individus. La durée totale d’attention globale a varié de 8 à 172 secondes (moyenne = 46s) pendant les 300s du test. Elle est souvent très fragmentée (2 à 28 séquences (moyenne = 12)) en séquences de 1 à 7s (moyenne = 3,7s). Les valeurs à 6 mois d’attention fixe et d’attention globale ont été très corrélées aux valeurs initiales.

Relation entre attention et performances d'apprentissage

Les 12 juments précédentes ont été initiées à la longe 5min par jour pendant 2 semaines. C. Rochais a regardé les relations entre leurs performances lors de cet apprentissage et leurs résultats au test d’attention visuelle. Plus les juments étaient attentives lors du test, moins elles sont passées spontanément à l’allure supérieure lors de la dernière session de travail en longe, donc plus elles ont été attentives et obéissantes.

attention visuelle chez le chevalQuinze chevaux de centre équestre ont eu un test d’attention visuelle. De plus, les monitrices ont répondu à un questionnaire permettant de calculer un score d’obéissance et un score de concentration au travail. Une corrélation positive a été trouvée entre le nombre de séquences d’attention fixe, la durée totale d’attention fixe et le score total de concentration calculé d’après le questionnaire.


D’autre part, C. Rochais a montré que l’attention du cheval était plus élevée, notamment envers le dresseur, chez des chevaux apprenant une tâche avec des récompenses alimentaires par rapport à la même tâche apprise avec une récompense de grattage au garrot.

Y a-t-il une relation entre l'état de bien-être du cheval et l'attention qu'il porte à son environnement ?

attention visuelle chez le chevalUne attention calme à l’environnement serait un signe de bien-être chez le cheval. Au contraire, un manque d’attention à l’environnement est décrit chez les humains dépressifs, chez certains chevaux de centres équestres adoptant une posture figée de temps en temps (Fureix, 2012) et chez des chevaux surutilisés et peu nourris (pays peu développés).

Sur une centaine de chevaux de centres équestres, C. Rochais a montré que plus les chevaux souffraient du dos et moins ils passaient du temps à observer calmement leur environnement.

Observer son cheval pour mieux connaître son état ?

attention visuelle chez le chevalComment reconnaître cet état d’attention calme à l’environnement ? Soit on prend le temps de bien observer son cheval dans différentes situations en recherchant le comportement décrit plus haut, soit on peut faire de petits tests sonores, visuels ou tactiles non effrayants et voir si son cheval réagit, et de manière calme, à ces stimulations. Il faudra distinguer ces réactions 1) d’une absence totale ou très faible de réaction suggérant un état dépressif et 2) d’un état de réactivité excessive (postures d’alerte fréquentes) suggérant un état d’anxiété. De toute façon, ces réponses seront à moduler en fonction du tempérament de l’animal, certains animaux étant intrinsèquement plus peureux que d’autres et plus sensibles à des stimulations sonores ou visuelles.

Ce qu'il faut retenir

Si le cheval présente une attention calme à son environnement de manière régulière, cela serait un signe de bien-être et lui permettrait d’être plus performant lors de ses apprentissages. Mais il faut garder à l’esprit que l’attention visuelle est une caractéristique individuelle.

En savoir plus sur nos auteurs
  • Marianne VIDAMENT Ingénieur de développement Ifce
Bibliographie
  • FUREIX C., JEGO P., HENRY S., LANSADE L. et HAUSBERGER M., 2012. Towards an Ethological Animal Model of Depression ? A Study on Horses. Plos One, 7(6), e39280. doi:10.1371/journal.pone.0039280.
  • ROCHAIS C., FUREIX C., LESIMPLE C. et HAUSBERGER M., 2016. Lower attention to daily environment : a novel cue for detecting chronic horses’ back pain ? Scientific Reports, 6:20117 | DOI: 10.1038/srep20117 1.
  • ROCHAIS C., HENRY S., FUREIX C., LESIMPLE C. et HAUSBERGER M., 2016. Influence de l’état de bien-être du cheval sur son attention. Equ’idée, article 2.
  • ROCHAIS C., HENRY S., SANKEY C., NASSUR F., GÓRECKA-BRUZDA A. et HAUSBERGER M., 2014. Visual attention, an indicator of human-animal relationships ? A study of domestic horses (Equus caballus). Front. Psychol., Volume 5, Article 108.
  • ROCHAIS C., HENRY S., SÉBILLEAU M., HOUDEBINE M. et HAUSBERGER M., 2015. Caractérisation de l’attention chez le cheval domestique : liens avec un contexte de travail. Journée de la Recherche Equine, page 35.
  • ROCHAIS C., 2015.Université de Rennes 1 - L'attention chez le cheval domestique (Equus caballus) : caractéristiques individuelles et facteurs de modulation. Résumé de la thèse : https://syntheses.univ-rennes1.fr/search-theses/notice.html?id=rennes1-ori-wf-1-7061&printable=true.
  • Démonstration de Hugo Cousillas (Université Rennes) de la mesure de l'activité du cerveau grâce à un encéphalogramme et l'effet, sur le cerveau, de l'augmentation de l'état d’attention grâce au laser vert pointé par C. Rochais sur un objet devant le cheval. Congrès ISES 2016 à Saumur, sur Equivod Ifce : https://www.youtube.com/watch?v=qciyv6wVDtw (vers la 12ème minute).
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 19 05 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?