Tests de tempérament complets ou standardisés

En éthologie, le caractère d’un animal est appréhendé par la notion de tempérament. Le tempérament est défini comme un ensemble de caractéristiques comportementales stables dans le temps et entre situations proches, chaque caractéristique étant une dimension de ce tempérament.

2

par Marianne VIDAMENT - Sylvie RIZO - | 01.12.2015 |
Niveau de technicité :
tests de tempérament
Sommaire

Les 5 dimensions du tempérament

tests de tempéramentQuelle que soit l’utilisation du cheval, et tout particulièrement avec l’émergence de l’équitation de loisir, le tempérament est un élément déterminant à prendre en compte pour la bonne utilisation du cheval. Ceci est encore plus vrai pour les chevaux de loisir. C’est d’ailleurs le premier critère d’achat d’équidé en France, et dans de nombreux pays, devant le modèle, la race ou encore le prix. La mesure du tempérament des équidés représente donc un enjeu de connaissance important ayant vocation à intéresser l’ensemble de la filière : producteurs, marchands, acquéreurs, utilisateurs.

Il importait donc de sortir des impressions subjectives et de mettre à disposition de la filière un outil de mesure issu des travaux de la recherche en éthologie. Dans le cadre d’une collaboration entre l’Inra et les Haras Nationaux, Léa Lansade a mené pendant plus de trois ans une étude longitudinale visant à identifier un modèle de tempérament chez le cheval.


Ce modèle comporte cinq grandes dimensions :

  • L’émotivité, soit la tendance qu’a le cheval à réagir plus ou moins fortement aux évènements soudains (exemple : surprise) ou nouveaux (exemple : passer sur une surface inconnue) ;
  • La grégarité : supporte-t-il de se séparer d’autres chevaux ? ;
  • L’activité motrice : est-ce un animal qui bouge spontanément ou pas du tout ? ;
  • La réactivité vis-à-vis des humains : vient-il facilement au contact d’un homme ? ;
  • La sensibilité sensorielle : tendance à réagir plus ou moins fortement à des stimulations tactiles.

Ces dimensions peuvent être prédites dès l'âge de 8 mois et apparaissent stables au moins jusqu'à 3 ans.

Déroulement des tests de tempérament

Les tests sont réalisés de façon standardisée selon un protocole très strict.

Ils font intervenir l’utilisation de différentes stimulations auditives, visuelles ou tactiles. L’équidé est observé dans une structure démontable couverte, divisée en trois compartiments et isolée des perturbations extérieures.

Un cheval, appelé « cheval public », est attaché dans le dernier box, afin que le cheval mesuré ne soit pas en isolement social. Le retrait de ce cheval public constitue le test de l’isolement social.


tests de tempéramenttests de tempérament

Résultats : les profils de tempérament

Tous ces tests permettent d’éditer un « profil de tempérament » pour le cheval mesuré.

La note présentée pour une dimension est la moyenne de différentes mesures. La note 0 est la plus faible et 100 est la plus élevée. Pour chaque dimension, le cheval est positionné par rapport à la médiane* obtenue dans une population de référence.

Différentes études sur plusieurs centaines de chevaux et poneys ont permis d’identifier ceux qui conviennent le mieux à un type d’utilisation.

La principale conclusion de ces études est qu'il n’existe pas de bon ou de mauvais tempérament. Tout est affaire de goût ou de discipline équestre et de niveau équestre, mais il semble que certains profils soient plus adaptés au loisir, tandis que d’autres correspondent davantage à une utilisation sportive.

Les chevaux peu émotifs sont plutôt adaptés aux cavaliers débutants et à l'équitation de loisir en raison d'une plus grande facilité d'utilisation. Au contraire, les chevaux les plus émotifs sont plus recherchés par des cavaliers confirmés et pour la pratique de l'équitation sportive. De récentes études ont montré que s'ils sont bien gérés, les chevaux les plus émotifs ont tendance à mieux répondre aux apprentissages à renforcement négatif (ceux utilisés en équitation), se montrent souvent plus respectueux à l'obstacle et sont souvent plus performants en CSO.

*médiane : valeur qui sépare la population de référence en deux parties égales : 50% des chevaux testés ont un résultat inférieur à la valeur médiane et 50% ont un résultat supérieur à cette valeur

tests de tempéramenttests de tempérament


Les chevaux mesurés

En France, les tests décrits plus haut sont notamment utilisés pour caractériser les étalons (exemple : étalons Poney Français de Selle).
Mais pour envisager une sélection des reproducteurs sur ces critères, il faut connaître la valeur des héritabilités de ces mesures de tempérament, c’est-à-dire la part léguée par les gènes aux descendants (valeur de 0 à 1). On ne les connaît pas actuellement.
Au Japon, l’héritabilité de la docilité à des examens vétérinaires a été estimée à 0,25 chez des pur-sang anglais. En Allemagne, l’héritabilité du caractère « agréable sous la selle » des chevaux a été estimée entre 0,24 et 0,41.

De nouveaux projets se dessinent aujourd’hui en vue notamment d’identifier le profil de tempérament du cheval/poney idéal en fonction de son utilisation (attelage de loisir, de compétition, randonnée, instruction, patrouille en ville...) et établir les caractéristiques de tempérament des différentes races françaises.

tests de tempéramenttests de tempérament

En savoir plus sur nos auteurs
  • Marianne VIDAMENT Ingénieur de développement Ifce
  • Sylvie RIZO
Bibliographie
  • GRAF P., VON BORSTEL U.K. et GAULY M., 2013. Importance of personality traits in horses to breeders and riders. Journal of Veterinary Behavior-Clinical Applications and Research, 8, pages 316-325.
  • LANSADE L. et BOUISSOU M.F., 2003. Caractérisation du tempérament chez le poulain après sevrage. 29ème Journée de la Recherche Equine, Les Haras Nationaux, Paris, pages 49-51.
  • LANSADE L., LÉVY F. et BOUISSOU M.F., 2004. Le tempérament : définition, approche chez les autres espèces, comment le mesurer ? 30ème Journée de la Recherche Equine, Les Haras Nationaux, Paris, pages 129-140.
  • LANSADE L., LÉVY F. et BOUISSOU M.F., 2005. Recherche d’un lien entre le tempérament du cheval et son aptitude à être utilisé. 31ème de la Journée de la Recherche Equine, Paris, pages 119-130.
  • LANSADE L., PICHARD G. et LECONTE M., 2007. La sensibilité sensorielle : une dimension du tempérament équin. 33ème Journée de la Recherche Equine, Paris.
  • LANSADE L., LECONTE M. et PICHARD G., 2008. Développement d’un outil de prédiction du tempérament et des aptitudes mentales du cheval aux différentes disciplines équestres. 34ème de la Journée de la Recherche Equine, Paris, pages 17-28.
  • LANSADE L., PHILIPPON P., HERVE L., COSSON O., YVON J.M. et VIDAMENT M., 2015. Validation de tests de tempérament adaptés aux conditions de terrain et relation avec l’utilisation pour le CSO. 41ème Journée de la Recherche Equine, « De la fécondation au sevrage : Quelle conduite d'élevage ? », Paris, 41, article pages 25-34.
  • LANSADE L., 2015. Quel tempérament pour quelle discipline ? Article équ'idée n°2, décembre 2015.
  • RICARD A., 2004. Le tempérament du cheval : facteurs de variation d'ordre génétique. 30ème Journée de la Recherche Equine, Journée de la Recherche Equine, Paris, 30, pages 141-153.
  • VALENCHON M., LÉVY F. et LANSADE L., 2013. Influence du tempérament sur les performances d'apprentissage et de mémoire du cheval : bilan de trois années de travail de thèse. 39ème Journée de la Recherche Equine. Institut Francais du Cheval et de l'Equitation, Paris, page 147.
  • VIDAMENT M., YVON J.M., LE BON M., DUMONT SAINT-PRIEST B., DANVY S. et LANSADE L., 2015. Le tempérament des chevaux mesuré par des tests standardisés : relation avec l'âge, la race et le niveau du cavalier. 41ème Journée de la Recherche Equine, « De la fécondation au sevrage : Quelle conduite d'élevage ? », Paris, 41, article pages 15-24.
Pour retrouver ce document: www.equipedia.ifce.fr
Date d'édition: 26 06 2019
Cette fiche vous a-t-elle été utile ?